Home Politique Amerique đź”´đź”´đź”´Etats-Uni: Trump demande Ă  un responsable Ă©lectoral en GĂ©orgie de trouver 11780 bulletins Ă  son nom
Amerique - Info continue - 2 semaines ago

đź”´đź”´đź”´Etats-Uni: Trump demande Ă  un responsable Ă©lectoral en GĂ©orgie de trouver 11780 bulletins Ă  son nom

Au cours d’un appel stupĂ©fiant diffusĂ© ce dimanche 3 janvier par le « Washington Post », Donald Trump a demandĂ© samedi Ă  un haut responsable de « trouver » les bulletins de vote nĂ©cessaires pour annuler sa dĂ©faite dans l’État de GĂ©orgie.

C’est un appel extraordinaire, selon la Une du Washington Post, premier mĂ©dia qui a diffusĂ© cet enregistrement de Donald Trump qui, Ă  moins de trois semaines de l’investiture de Joe Biden, refuse toujours de concĂ©der sa dĂ©faite Ă  la prĂ©sidentielle du 3 novembre. Et semble bien dĂ©cidĂ© Ă  tenter le tout pour le tout. 

Lors d’une longue conversation tĂ©lĂ©phonique, le prĂ©sident amĂ©ricain a ainsi essayĂ© de rallier Ă  sa cause Brad Raffensperger, l’Ă©lu rĂ©publicain en charge des Ă©lections en GĂ©orgie, en alternant pressions et cajoleries. L’échange a durĂ© une heure avec d’un bout de la ligne, Donald Trump, ses avocats et certains de ses proches conseillers, de l’autre, le secrĂ©taire d’État de GĂ©orgie et son avocat.

Ému et menaçant

Comme il le fait depuis des semaines, le prĂ©sident amĂ©ricain dĂ©nonce les rĂ©sultats de la prĂ©sidentielle. Il Ă©numère ses thĂ©ories de fraudes et appelle le responsable rĂ©publicain Ă  soutenir ses efforts pour contester les rĂ©sultats. « Il n’y a pas de mal Ă  dire que vous avez recalculé », lui a-t-il notamment dĂ©clarĂ©, selon un enregistrement de la discussion rĂ©alisĂ© Ă  son insu et rendu public par le Washington Post, puis d’autres mĂ©dias. « Tout ce que je veux, c’est trouver 11 780 bulletins […] parce que nous avons gagnĂ© cet État », a-t-il justifiĂ©, alors que la victoire du dĂ©mocrate Joe Biden en GĂ©orgie avec environ 12 000 voix d’Ă©cart a Ă©tĂ© confirmĂ©e par un recomptage et des audits.

«Bon, voilà ce dont j’ai besoin. Tout ce que je veux, c’est trouver 11 780 bulletins.»

Dialogue entre Donald Trump et Brad Raffensperger, oĂą le prĂ©sident des États-Unis incite le secrĂ©taire d’État de GĂ©orgie Ă  changer changer le nombre des bulletins de vote

Invoquant des « rumeurs » de fraudes, Donald Trump a jugĂ©, d’une voix Ă©tranglĂ©e par l’Ă©motion, « injuste que l’Ă©lection (lui) ait Ă©tĂ© volĂ©e ». « Vous savez ce qu’ils ont fait et vous n’en parlez pas : c’est un dĂ©lit, vous ne pouvez pas laisser ça avoir lieu, c’est un gros risque pour vous », a-t-il ajoutĂ©, menaçant.

Brad Raffensberger n’a pas cĂ©dĂ©. « Nous pensons que nos chiffres sont bons Â», a-t-il sobrement rĂ©torquĂ©.

Onde de choc

La diffusion de cet enregistrement, que la Maison Blanche n’a pas souhaitĂ© commenter, a immĂ©diatement suscitĂ© une onde de choc Ă  Washington. Â« Le mĂ©pris de Trump pour la dĂ©mocratie est mis Ă  nu Â», a notamment commentĂ© l’Ă©lu dĂ©mocrate Adam Schiff, en jugeant ses pressions « potentiellement rĂ©prĂ©hensibles Â». En campagne en GĂ©orgie justement, la vice-prĂ©sidente Ă©lue Kamala Harris a, elle aussi, dĂ©noncĂ© les tentatives de Donald Trump. Â« C’est clairement la voix de quelqu’un de dĂ©sespĂ©rĂ©. Et c’est un abus de pouvoir flagrant du prĂ©sident des États-Unis Â», a t-elle dĂ©clarĂ©.

« C’est accablant Â», a pour sa part tweetĂ© l’Ă©lu rĂ©publicain Adam Kinzinger, en appelant les membres de son parti Ă  ne pas suivre le prĂ©sident dans sa contestation des rĂ©sultats. « Vous ne pouvez pas faire ça en ayant la conscience tranquille Â», leur a-t-il lancĂ©.

Croisade judiciaire infructueuse

Donald Trump s’est lancĂ© dès novembre dans une croisade pour nier la victoire de Joe Biden mais a essuyĂ© des Ă©checs systĂ©matiques devant la justice et auprès des Ă©lus locaux, y compris rĂ©publicains, qui ont tenu face Ă  ses pressions.

Le collège électoral a déclaré, le 14 décembre, la victoire au démocrate avec 306 grands électeurs contre 232 au président sortant, un score qui doit être certifié mercredi au Congrès en vue de la prestation de serment du 46e président des États-Unis le 20 janvier.

Les médias américains se demandent maintenant si cette interférence du président dans les élections peut tomber sous le coup de loi.

Avec Afp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Chan 2021 : Samuel Eto’o reçoit le Président de la Fifa Gianni Infantino au Cameroun pour sa première visite

Il a foulĂ© le sol camerounais ce vendredi matin Ă  bord de son jet privĂ©, via l’aĂ©roport in…