Selon l’AFP qui cite l’Institut Paul Ehrlich, ces essais cliniques seront dans un premier temps menés sur 200 volontaires sains âgés de 18 à 55 ans, précisant qu’il s’agissait « seulement du quatrième essai sur l’homme » dans le monde d’un vaccin contre le Covid-19.

Le Royaume-Uni, la Chine et les Etats-Unis et bien d’autres pays se sont lancés dans la course effrénée à la recherche d’un vaccin contre le virus qui a touché 2 573 143 personnes dont 177 602 sont guéries. Partie de Wuhan depuis avril 2019, le virus s’est propagé dans le monde entier avec des conséquences dommageables.