Selon l’Afp, des manifestants arboraient des panneaux en carton sur lesquels on pouvait lire « Black lives matter » (« Les vies des personnes noires comptent ») ou encore « Notre couleur de peau n’est pas un crime ». Les manifestants se sont ensuite agenouillés pendant une dizaine de minutes, un geste devenu un symbole de la lutte contre les discriminations aux Etats-Unis, où des rassemblements similaires ont lieu chaque jour, avant d’entamer une marche vers l’ambassade américaine à Londres.

Ce dimanche, les manifestations se sont répandues dans plusieurs Etats américains réclamant justice pour l’âme de la victime. L’Afro-Américain de 46 ans, George Floyd, est mort lundi soir, juste après avoir été arrêté par la police, qui le soupçonnait d’avoir voulu écouler un faux billet de 20 dollars. Lors de l’intervention, il a été plaqué au sol par un agent, qui a maintenu son genou sur son cou pendant de longues minutes. « Je ne peux plus respirer », l’entend-on dire sur un enregistrement de la scène, devenu viral.