Afrique LA UNE Politique panorama 23 septembre 2020 (0) (64)

Cameroun > 22 septembre: Le dictateur de Yaoundé consolide l’Etat dictatorial

Partager

Ce jour les abeilles ont essaimé les rues camerounaises. Elles ont défendu leur miel de leur dard. Leur zèle était de villes en villes plus ou moins contenu.

Gaz lacrymogène à go go et trombes d’eau versées des canons se disputent la vedette à Douala, précisément à Dokoti. A Bafang comme à Baham, et dans les villes de la region de l’Ouest, les hommes en tenues, quoique très nerveux se sont le plus souvent montrés  discrets dans leurs actions. A Yaoundé comme à  Bafoussam, les pandores ont pris le projet de la marche à  la gorge en l’etouffant avant l’heure. Ainsi, la résidence du leader du Mrc a été encerclée dans la nuit, pour l’empêcher de rejoindre les siens dans la rue. Pour étouffer davantage le mouvement, des militants et sympathisants ont été arrêtés et conduits à des destinations inconnues.

Il est indiqué que le trésorier du Mrc, Alain Fogue est aux arrêts ainsi que Olivier Bibou Nissack, le Porte-parole de Maurice Kamto, entre autres. Dans cette dynamique d’endiguement ou de containment, les hommes en tenue ou en civil ont sillonné les points chauds des villes et les carrefours pour procéder éventuellement à des arrestations. Même les journalistes n’ont pas échappé à la traque. Ainsi Polycarpe Essomba, le correspondant de Rfi au Cameroun a été brutalisé et gardé dans un commissariat pendant deux heures.

Rfi s’en est d’ailleurs longuement ému,appelant les autorites camerounaises au respect des droits de l’homme tout comme celui des journalistes. Lindovi Ndjio de la Nouvelle Expression ou Rodrigue Ngasi de Équinoxe Tv sont aussi passés à la trappe, tous arrêtés en pleine couverture médiatique. La consigne donnée aux flics étant de ne pas permettre des attroupements à quelque niveau que ce soit.  Il est vrai que les abeilles ont piqué mais elles y sont allées domptées par les consignes de la hiérarchie pour  parer aux bévues aux conséquences incalculables. Un commencement de la sagesse pour nos forces de l’ordre ? Le temps le dira!
Léopold DASSI NDJIDJOU


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *