Home Politique Afrique Cameroun > Activisme : Le Mrc et la Bas accusés de ternir l’image de Biya
Afrique - Politique - 6 jours ago

Cameroun > Activisme : Le Mrc et la Bas accusés de ternir l’image de Biya

Dans son communiqué du 12 janvier 2021, l’Ambassadeur du Cameroun en France condamne l’action des deux organisations.

Selon André Magnus Ekoumou, une campagne d’affichage sauvage et malveillante se déroule depuis un mois environ, dans certains endroits de la capitale française et d’Ille de France en général. Cette campagne qui est orchestrée par des partisans d’un parti politique bien connu, a pour objectif de ternir l’image de marque du Cameroun et de son illustre chef, le Président Paul Biya.

 L’Ambassade du Cameroun en France dénonce ces agissements qui se déroulent au moment où le Cameroun s’apprête à abriter le Championnat d’Afrique des Nations (Chan), au cours duquel tous les regards des observateurs seront braqués sur notre pays.

souligne le diplomate camerounais en poste à Paris

D’après les propos de l’Ambassadeur André Magnus Ekoumou,  cette campagne incongrue surgit dans un contexte sécuritaire interne difficile.  Le Cameroun étant confronté dans sa partie septentrionale et dans les régions anglophones à une double crise. Une crise provoquée par les obscurantistes terroristes de Boko Haram et les velléités irrédentistes des bandits sécessionnistes.

La Brigade Anti Sardinards (Bas) est une organisation de la diaspora camerounaise. La Bas est une entité structurée et organisée par Calibri Calibro. Elle a vu le jour au lendemain de la proclamation des résultats de la Présidentielle du 07 octobre 2018. Ces résultats ont donné Biya vainqueur avec 71,28 % des voix contre 14,23 % pour Maurice Kamto et 6,28 % pour Cabral Libii.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Insécurité: un journaliste se fait soutirer 400.000 Fcfa dans un taxi.

En Cette période de Chan, les populations doivent redoubler de vigilance. Des bandits se f…