Afrique LA UNE Société panorama 16 octobre 2020 (0) (57)

Cameroun > Activisme: Le Père Lado annonce une nouvelle marche de la paix entre Douala et Kumba

Partager

Dans sa publication, le prêtre catholique lance une vibrante invitation à ses confrères de se joindre à lui pour cette étape.

J’interromps mon pèlerinage sur Yaoundé et donne de nouveau aux belligérants et à mon Eglise jusqu’à fin novembre pour s’impliquer activement dans la recherche d’une solution négociée à la crise anglophone qui blesse la dignité humaine. Si rien n’est fait à cette date, je reprendrai en décembre mon bâton de pèlerin, cette fois-ci, de Douala à Kumba. Je passerai Noël à Kumba, vivant ou mort,”

écrit le Père Ludovic Lado.

Le prêtre jésuite lance une vibrante invitation à ses confrères prêtres de se joindre à lui en soutane noire pour cette étape. Le membre de la communauté des Jésuites supplie les hiérarchies respectives de ne pas s’y opposer. D’après lui, la peur est un mauvais guide. Un disciple du Christ ne se laisse pas guider par la peur mais par la compassion.

Je dois bien vivre ma devise d’ordination sacerdotale qui était : ‘’ Pourquoi avoir peur, n’avez-vous pas la foi ?” (Mc 4, 40).

En effet,

Il n’y a pas de crainte dans l’amour, l’amour parfait bannit la crainte.’’ (1 Jn 4, 18),”

déclare le presbyte.

Le Père Lado dit qu’il regagne Ndjamena pour s’occuper de ses étudiants, en espérant vivement qu’il n’aurait pas besoin de revenir en décembre parce que les négociations de paix auront démarré. L’homme d’église remercie les Camerounais pour leurs multiples prières et appelle la bénédiction sur eux en disant :

Que Dieu vous bénisse abondamment et fasse de chacun de nous un ami et artisan de la justice, de la paix, de la réconciliation et de la fraternité au Cameroun.

“Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. (…) Heureux les persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est eux”

(Mt 5, 9-10).

A titre de rappel, la police a interrompu la marche du Père Lado le 13 dernier au niveau d’Edéa. Il a été reconduit manu militari à Douala alors qu’il était au deuxième jour de son pèlerinage. Le serviteur de Dieu s’était engagé à prier et faire pénitence pour la paix, le dialogue et la réconciliation au Cameroun, particulièrement dans le NOSO.
Antoine Bivana


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *