Afrique LA UNE Santé panorama 21 août 2020 (0) (250)

Cameroun > Affaire Mida: Le prêtre franciscain atteint d’une psycho dermique

Partager

Le procès Mida tire déjà vers la troisième année et la communauté des souscripteurs Mida continue à plaider l’innocence des administrateurs de ladite institution.

Ils se sont constitués comme témoins pour la défense et attendent impatiemment l’ouverture des débats.Ils pourront afin d’affirmer qu’ils n’ont jamais eu auparavant de contentieux avec le Management du Mida qui est un consortium d’entreprises soumis au Traité Ohada véritable loi supra nationale dûment ratifiée par l’État du Cameroun et en vigueur.

Nous soulignons qu’une plainte a été déposée par les souscripteurs sociétaired du Mida le 4 août 2018 avec constitution de la partie civile contre Monsieur Tsila préfet du Mfoundi à Yaoundé. Est ce alors cet arrêté préfectoral qui serait à l’origine de ce malheureux malentendu devenu affaire Mida, la Justice tranchera pour donner une réponse à cette préoccupation ?

Néanmoins le Père Louis Marie Joseph Prêtre missionnaire franciscain, prévenu dans le cadre de ce contentieux à la Prison Centrale de Yaoundé- Kondengui souffre d’une psycho dermique, maladie rare, cela à cause du traumatisme avec l’iniquité de l’affaire et des multiples renvois des audiences. Nous sommes à ce jour environ à dix renvois sans ouverture des débats et presque trois ans de procès avec une dure détention.

La particularité de cette maladie rare est qu’elle attaque son organisme et sa peau nécessitant en urgence le suivi d’un Médecin spécialiste dans un établissement sanitaire au plateau technique avéré . Sinon le patient s’expose à des complications cancéreuses ;ce qui causerait probablement une mort certaine en bout de parcours. Une messe a été célébrée par plusieurs prêtres canadiens implorant la Sainte Providence pour la libération des administrateurs Mida et les religieux la réparation des préjudices causés.

Le jeune Prêtre franciscain est désormais enregistré au répertoire international des chrétiens persécutés pour leur ministère sacerdotal reçu par Jésus-Christ prêtre par excellence. Nous continuons à croire une fin heureuse de cette affaire.

Serge Aimé Bikoi


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *