LA UNE Médias panorama 12 août 2020 (0) (225)

Cameroun > Affaire Mincom-Bdjocka : Le journaliste déclare que son caleçon a été déchiré

Partager

Le patron de Ris Fm dit avoir passé des moments de terreur dans le bureau du Ministre de la Communication René Sadi.

Dans une liaison téléphonique avec Abk Radio, Sismondi Barlev Bidjocka s’est lâché.

Ils se sont mis à me tirailler à me bousculer de gauche à droite. Ils ont déchiré tous mes habits. J’ai eu peur que c’était des homosexuels. J’ai cru que je devais me faire violer dans le bureau du ministre. C’était presque ça. On y était. J’ai eu peur. Je vais vous montrer mon pantalon (…) j’ai cru que ces gars voulaient me violer au bureau. J’ai cru que j’avais affaire à un groupe d’homosexuels.

Bidjocka souligne que son caleçon a été déchiré en précisant :

Vous savez ce qu’on dit de ces gens, ce sont des gens qui ne sont pas toujours comme nous.”

En juin dernier, Human Rigth Watch a demandé aux autorités de publier immédiatement les informations pertinentes sur les recettes, les dépenses et la gestion de son Fonds de Solidarité pour la Santé. Cette interpellation a éveillé les soupçons de détournement de deniers.

Le gouvernement n’a fourni aucune information concernant les sommes encaissées par le Fonds de solidarité pour la santé, ses éventuels décaissements et le solde disponible, et n’a pas davantage clarifié ses règles de gestion. L’absence apparente de recours à ce fonds pour faire face à l’actuelle crise sanitaire et économique suscite de graves inquiétudes sur la possibilité que l’argent ait été mal utilisé ou détourné par corruption.

Antoine Bivana


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *