Afrique LA UNE Société panorama 2 septembre 2020 (0) (137)

Cameroun > Affaire Paul Chouta: Un collectif d’Ong dénonce une justice aux ordres

Partager

Nouveaux droits de l’homme, Un monde avenir et Mandela center international étaient face à la presse ce 02 septembre 2020 à Yaoundé pour réitérer leur indignation par rapport à l’injustice que subit le web journaliste depuis plus d’un an.

Interpellé le 28 mai 2019, puis placé en garde à vue jusqu’au 10 juin avant d’être déféré à la prison centrale de Yaoundé le 27 juillet de la même année et transféré à la prison principale de Yaoundé quelques temps après, l’activiste Paul Chouta paie le lourd tribut d’une justice arbitraire. Trainé en justice à la suite d’une plainte déposée par la romancière Calixte Beyala pour diffamation, injure et propagation de fausses nouvelles par voie cybernétique, le web journaliste a déjà passé plus d’un an dans les geôles de la prison principale de Yaoundé.

Un temps très long, puisque s’il avait été jugé normalement et dans un délai raisonnable pour les faits qui lui sont reprochés, il ne devait purger qu’une peine privative de liberté de 6 mois telle que prévue par la loi. Que non ! Aujourd’hui tout le monde connaît quand il est allé au gnouf mais personne ne sait quand il va recouvrer la liberté. C’est fort de cette situation abracadabrante que plusieurs Organisations non gouvernementales ont décidé de se réunir en collectif pour demander sa libération immédiate et interpeller le personnel judiciaire sur leur devoir, notamment celui de rétablir la justice là où il y a de l’injustice.

Face à la presse ce 02 septembre 2020, les représentants des  Nouveaux droits de l’homme (Ndh), Un monde avenir (Uma) et Mandela center international (Mci) ont décidé de renvoyer l’ascenseur à cette activiste des droits de l’Homme et lanceur d’alerte qui alimente le travail des organisations des droits de l’Homme.

C’est pour cette raison que dès l’entame de son propos, Cyrille Rolande Bechon, directrice exécutive de Ndh a souligné que le collectif n’entend pas s’ingérer dans cette litispendance mais de révéler les incongruités qui émaillent l’affaire Paul Chouta. 

Le collectif des Ong au nom duquel je parle maintenant n’a aucune prétention de vouloir s’immixer dans une affaire judiciaire pendante devant les tribunaux. Les organisations membres du collectif s’efforcent, dans le cadre de leur mandat, de mettre en lumière les violations observées dans l’affaire Chouta”,

a-t-elle indiqué.

Parlant de ces violations que Cyrille Rolande Bechon trouve « légions » depuis le processus d’arrestation jusqu’à l’étape actuel de jugement, elle conclue que

Nous avons l’impression d’être dans l’affaire Chouta, plus proche d’une affaire kafkaïenne que d’une procédure judiciaire dans un Etat de droit. Sinon comment comprendre que pour une affaire dont pour les principaux chef d’accusation, la peine maximale soit de 06 mois, on en est à 15 mois de détention”.

Manipulation de la procédure

Pour que l’affaire Paul Chouta ne ressemble pas à d’autres qui ont souvent mis excessivement long avant d’être tranchés, Jean Claude Fogno a formulé un certain nombre de recommandations.

A l’Etat du Cameroun, il lui a demandé de rendre publiques les mesures urgentes prises en vue de démanteler la chaîne de responsabilité des acteurs impliqués dans l’affaire Paul Chouta ; de prendre des mesures sévères à l’encontre de toutes les autorités qui se seraient rendues coupables de laxisme ou de manipulation de la procédure et de prendre des mesures nécessaires afin que la détention de Paul Chouta ne soit pas considéré comme une détention ou une répression politique.

A la justice camerounaise, il demande de faire cesser la prééminence de la présomption de culpabilité sur la présomption d’innocence consacrée par le droit pénal camerounais et exige la libération immédiate de Paul Chouta. Attendu au tribunal ce 03 septembre 2020, espérons que ce nouveau plaidoyer de la société civile ne va pas tomber dans les oreilles des sourds et que le web journaliste va enfin respirer l’air de la liberté.

Rostand TCHAMI


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *