« Elle aurait dû s’exprimer en 2018 lors des joutes présidentielles, j’aurai trouvé cela grand et fort. Elle aurait été dans son droit comme citoyen. Elle a perdu une occasion en 2018, elle vient de perdre une occasion en 2020 de la boucler, je lui donne rendez-vous en 2025, espérant qu’elle ne vienne pas la boucler en 2025 », a déclaré Charles Atangana Manda.

Rappelons qu’en répondant aux questions de la chaîne Voice of américa dans le cadre du programme Vous+Nous le 22 mai 2020? Charlotte Dipanda a émis le souhait d’assister à un changement au sommet de l’Etat. Visiblement pour les partisans du régime comme le Directeur de l’Observatoire des médias et de l’Opinion, elle a perdu le droit de s’exprimer sur cette question précise. Cependant, qu’a-dit Charlotte Diapanda de particulier qu’on n’a pas encore entendu.
« Moi par exemple je n’ai connu que le Président actuel. Qu’est-ce que ça me ferait  du bien d’avoir une autre proposition, de se dire que c’est une autre époque  qui est inéluctablement révolue aujourd’hui et qu’on a besoin de voir ce que ce pays peut apporter à cette jeunesse-là qui est différente parce que c’est une jeunesse qui est ouverte aussi à l’extérieur, qui voit ce qui se passe à l’extérieur, qui a le devoir, en tout cas l’espère aussi pour son pays. Moi je pense qu’il est temps qu’on nous propose autre chose. Il est temps que le Cameroun se développe. Parce que tant qu’il n’ y  a pas d’alternance, il n’ y a pas véritablement de développement possible. Je pense que l’Etat actuel est arrivé à bout de ce qu’il pouvait proposer au Cameroun et que,  humblement il gagnerait à céder la place à une nouvelle gouvernance.  Sans rancune », a-t-elle déclaré.