Afrique LA UNE Société panorama 7 août 2020 (0) (197)

Cameroun > An 20 Onigc Sortir le génie civil de l’ornière aux festivités d’octobre et novembre

Partager

L’ordre national des ingénieurs de génie civil (Onigc), a organisé mercredi à Yaoundé, une conférence de presse aux fins d’annoncer les activités commémoratives de son 20ème anniversaire au cours du dernier trimestre de l’année. Un moment unique pour la relance des activités grippées par le Corona virus. 
Kizito Ngoa, le président de l’ordre, s’est voulu on ne peut plus claire. Les activités s’articuleront autour de quatre grandes cérémonies.

L’ouverture de ce grand bal d’activités sera ” le séminaire de  renforcement des capacités” qui se tiendra à Yaoundé du 20 au 30 octobre 2020. Il sera animé par les plus grands experts-formateurs du Cameroun. Ce séminaire “constitue  un complément exceptionnel de la formation initiale et continue des ingénieurs”, précise l’ordre. Les disciplines telles que l’éthique, la gestion des projets, métré-devis, procédés généraux de construction, routes et ouvrages, bâtiments, seront au menu de l’emploi du temps de ce séminaire. La deuxième halte de ce marathon d’activités, sera la tenue du Symposium international les 18 et 19 novembre 2020 au Yaoundé Hilton hôtel. Consacré à des sujets spécifiques, cet événement se veut un haut lieu intellectuel et scientifique aux fins d’enrichir et d’élargir les travaux et réflexion en cours dans le secteur du Btp.

Il comprendra quatre sessions de trois heures chacune, animée par des conférenciers à la réputation internationale établie. On parlera ainsi du rôle et de la responsabilité de l’ingénieur, géotechnique et solidité des ouvrages, système intelligent de transport et smart city et la gestion des risques infrastructurels. Le troisième événement interviendra le 20 novembre et sera marqué par “la cérémonie officielle d’intégration et distinction.” Ce jour-là, les ingénieurs de génie civil seront consacré. Les jeunes ingénieurs recevront leur attestation d’inscription à l’Ordre, de prêter serment devant leurs aînés, lesquels reçoivent les grades d’ingénieur Major et ingénieur Senior. La fin de cette cérémonie de commémoration des 20 ans d’existence de l’Ordre, aura lieu le même jour à l’hôtel Hilton. Ce sera la soirée de gala clôturant les journées de l’ingénieur. Il y aura ” des animations extraordinaires et des projections inédites.

Ce sera aussi l’occasion de connaître les nouvellement distingués au grade d’ingénieur Emeritus, les lauréats du prix de l’excellence, ainsi que les gagnants de lots prestigieux à l’issue de la grande tombola. En ce qui concerne les participants, il s’agit de tout praticien impliqué dans la construction ou toute personne intéressée par les infrastructures. En l’occurrence, il s’agit des ingénieurs, des architectes, des entrepreneurs, des promoteurs, des fabricants, des fournisseurs, chercheurs, formateurs,  des décideurs publics, élus locaux, maîtres d’ouvrage, représentants du secteur privé, etc.

L’Onigc en question
L’ordre national des ingénieurs de génie civil est institué par la loi n°2000/09 du 13 juillet 2000 fixant l’organisation et les modalités d’exercice de la profession d’ingénieur de génie civil (Igc). Placé sous la tutelle du ministère chargé des Travaux publics, il est doté de deux principaux organes: l’Assemblée générale et le Conseil de l’Ordre. ” Veiller au maintien des principes de moralité et de dévouement indispensable à l’exercice de la profession d’ingénieur de génie civil, veiller à la promotion de la profession d’ingénieur de génie civil”, apprend-on. Par ailleurs, l’Ordre est un organisme qui vise d’abord à rassembler, ensuite un référent en matière de professionnalisme et d’expertise en génie civil. Cette instance de rassemblement des ingénieurs compte à ce jour 2750 personnes régulièrement inscrites en 2020, 10 représentations régionales,  59% des Igc sont titulaires d’un Bac C, 89% ont obtenu leur diplôme au Cameroun, 62 % exercent dans le privé, 28% sont à leur propre compte, sont là quelques statistiques liées à l’Ordre.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Kisito Ngoa, Président de l’ordre des Igc

Kizito Ngoa, président de l’Onigc

” Le but pour nous au niveau de l’ordre à travers la célébration du 20ème anniversaire, c’est de redonner le message, redonner la vision, redonner les missions, les faits qui incombent à un ordre professionnel. C’est de montrer quel est le rôle d’un ingénieur de génie civil dans le développement d’un pays, dans la construction d’un pays? C’est ce que nous allons réaffirmer au mois d’octobre et au mois de novembre avec cette célébration du 20ème anniversaire. Le but est que l’opinion publique en général, les Camerounais, tous ceux qui veulent construire comprennent qu’il faut faire appel aux professionnels. Vous ne pouvez pas construire un immeuble si vous ne faites pas recours aux ingénieurs au risque de voir votre immeuble s’écrouler. Nous devons tous travailler ensemble, les acteurs publics, les administrateurs, le gouvernement, les acteurs privés, les entreprises, les ingénieurs, etc.”

Il est important de noter que pour exercer la profession d’ingénieur de génie civil au Cameroun, il faut être inscrit au Tableau de l’Ordre. 

Propos recueillis par L.D.N.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *