Afrique LA UNE Société panorama 30 juillet 2020 (0) (163)

Cameroun > Assassinat: Le Mrc exige “justice” pour le correspondant de Équinoxe Tv.

Partager

Le 29 juillet dernier, deux communiqués émanant du Mrc et de l’Ong Mandela centre international (Mci), ont respectivement condamné l’assassinat et appelé les autorités du département du Mbam et Inoubou à prendre leur responsabilité.

J’en appelle aux autorités compétentes pour qu’elles agissent avec célérité et transparence dans l’enquête, afin que la lumière soit faite sur cet assassinat. Que le(s) coupable(s) soi(en)t traduit(s) en justice et puni(s) conformément à la loi. Les militants et sympathisants sont très attentifs aux suites de cette affaire”,

lit-on sur la Déclaration signée par le leader du Mrc.

Il faut préciser par ailleurs que le défunt était âgé de 31 ans. Le leader du Mrc a saisi l’occasion pour

présenter à la famille du défunt et aux militantes et militants du Mbam et Inoubou, ses condoléances attristées”.

Dans le même sens, l’Ong Mci, dans l’Alerte n°78/Mci, parle du

Décès d’un journaliste/communicateur: les autorités de Bafia veulent étouffer l’affaire”,

condamne avec des termes très durs, la volonté des autorités de Bafia de ne pas faire toute la lumière sur cette affaire.

Elle exige par ailleurs avec fermeté, du gouvernement camerounais, une autopsie médico-légale immédiate par un médecin légiste en présence des ayants droit du défunt journaliste. Elle recommande enfin vivement au gouvernement camerounais de se conformer scrupuleusement  à ses engagements internationaux, en vue d’une protection effective des droits fondamentaux, ainsi violés avec le culte de l’impunité”,

extrait de l’Alerte signée par le Secrétaire exécutif permanent de l’Ong.

C’est une affaire particulièrement délicate au moment où le cas du journaliste Samuel Wazizi récemment décédé dans des circonstances troubles préoccupe encore l’opinion.

Il y a aussi en amont la question de la propension des autorités administratives à se mettre rapidement et tristement en scène, ces derniers temps, si on s’en tient au cas encore saignant du sous-prefet dans le département de l’Océan qui a ôté la vie à sa compagne.

Léopold DASSI NDJIDJOU


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *