Afrique Culture LA UNE panorama 26 juillet 2020 (0) (115)

Cameroun > Associations artistiques et culturelles: Bidoung Kwpatt édifie les délégués régionaux du Minac

Partager

C’était au cours d’une rencontre tenue le 23 juillet 2020 dans la salle d’exposition du Musée national à Yaoundé.

Le ministre des Arts et de la culture, Bidoung Kwpatt, a rassemblé les délégués régionaux de son ministère le 23 juillet dernier pour l’examen de l’état des activités du sous-secteur arts et culture en rapport au plan de riposte gouvernemental en cours contre la Covid-19 et la vulgarisation et l’appropriation de la loi n° 2020/ 011 du 20 juillet 2020 régissant les associations artistiques et culturelles au Cameroun. Subissant les affres de pandémie à coronavirus, le Minac a dès l’entame de son propos, rendu un dernier hommage aux artistes et à tous ceux qui ont succombé aux affres du Covid-19 à l’instar du saxophoniste émérite Manu Dibango. L’ordre du jour comportait deux points : l’examen de l’état des activités du sous-secteur arts et culture pendant le déroulement du plan de riposte gouvernemental en cours contre la pandémie Covid-19 et surtout, la réaction des artistes et autres intervenants dans l’action culturelle après l’adoption et la promulgation de la loi 2020/011 du 20 juillet 2020 régissant les associations artistiques et culturelles au Cameroun.

Il est à relever à cet effet, qu’une évaluation a déjà été faite au niveau central avec les vingt-quatre (24) pôles artistiques et culturelles. Ladite évaluation sera complétée par des programmes d’implication des régions en vue du suivi de l’impact de toutes les actions des structures compétentes du ministère des Arts et de la culture au plan national »,

a indiqué Bidoung Kwpatt. Il a souligné par la suite à l’attention des délégués régionaux, l’importance de la loi sur les associations artistiques et culturelles.

Sur ce point, cette loi fondatrice commande pour l’ensemble des collaborateurs et particulièrement les relais que sont les délégués régionaux une maîtrise parfaite des fondamentaux et rouages qui vont désormais présider à la création, l’organisation, le fonctionnement et surtout les enjeux des associations culturelles et artistiques entrant dans la structuration de ce sous-secteur », 

a-t-il souligné.

Refondation

La loi N°2020/011 du 20 juillet 2020 venant d’être promulguée par le chef de l’Etat, le Minac a exprimé ses attentes à l’égard de ses collaborateurs dans les régions.

 Pour une organisation méthodique, rigoureuse et professionnelle de notre mouvement artistique et culturel, il est donc nécessaire que les acteurs, sur la base de la nouvelle loi qui encadre leurs activités, s’accordent sur les modèles efficaces, susceptibles d’aboutir à de sérieuses avancées »,

a-t-il souhaité.

Et de poursuivre 

je compte sur chacun de vous pour que nous relevions ensemble le défi qui nous interpelle en ce qui concerne la structuration impérative du mouvement artistique et culturel camerounais. Je vous invite donc mesdames et messieurs à vous approprier avec le plus grand sérieux cette refondation qui va guider notre action quotidienne ».

Rostand TCHAMI


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *