Afrique Culture LA UNE panorama 18 février 2020 (1) (2141)

Cameroun > Brouille: Ça chauffe entre Grand Barack et Steve Fah

Partager

Eneo a certainement coupé le courant qui alimentait la relation entre le Grand Barack et son producteur Steve Fah. Car dans une vidéo largement répandue dans les réseaux sociaux et qui suscite des gorges chaudes et des commentaires chez les internautes, la star de l’arrondissement d’Elig-Mfomo, département de la Lékié, région du Centre, pointe un doigt accusateur sur celui qui l’a rendu célèbre en le faisant sortir de l’ornière. Dans cette vidéo enregistrée et qui dure environ une minute, le Grand Barack ne mâche pas les mots et ne va pas du dos de la cuillère parce que visiblement plongé dans une colère viscérale et employant un ton agressif, pour dénoncer les manœuvres frauduleuses orchestrées par son producteur pour tirer un quelconque avantage de lui.« Tu ne m’as pas rendu star, tu m’as seulement habillé, tu me donnes un compte bancaire où tu mets ton propre nom devant ? Pourquoi tu as fait ça ? C’est la justice qui va arranger ça », peut-on l’entendre déclarer dans la vidéo.

Et d’ajouter « il faut aussi me remettre ma Carte nationale d’identité et mon passeport ». S’il faut se fier à ce sentiment de déception qui anime le soudeur d’Elig-Mfomo et dont il n’a pas hésité d’exprimer, c’est que sa relation d’artiste qui le lie à Steve Fah vient d’être interrompue comme une coupure de l’énergie électrique ; surtout celle à laquelle il faisait face dans son atelier de soudure. Car faut-il le rappeler, sa côte de popularité a augmenté de volume suite à l’une de ses vidéos qui circulait sur les réseaux sociaux à la veille de la campagne électorale des élections présidentielles du 07 octobre 2018 et dans laquelle il se plaignait des coupures intempestives de courant que multipliaient la société en charge de la distribution de l’énergie électrique au Cameroun et qui l’empêchaient d’évoluer dans son travail et donc de livrer à temps les commandes à lui soumises. C’est ainsi que Steve Fah est allé le coopter pour faire de lui l’auteur de la chanson « Gouter ça » et l’a rendu encore célèbre plus qu’il en était.

Si le noir qui obscurcit leur relation à présent ne se mue pas en lumière pour continuer à les faire briller de mille feux, c’est que l’aventure n’aura été que d’une très courte durée. Car cela ne fait même pas encore 1 an que les deux ont décidé d’assembler leurs talents pour créer une œuvre d’art ou plutôt un style musical extraordinaire ; qui n’a rien à voir avec le style musical camerounais déjà existant. Mais pour le moment, Steve Fah n’a pas encore réagi face à la sortie fracassante de son poulain. Ce qui laisse quand même planer un certain doute sur la véracité et la sincérité de la dénonciation du « président des américains ». De quoi accorder donc le bénéfice du doute à tous ceux qui pensent que sa sortie n’est rien d’autre qu’un buzz. Mais dans un message audio adressé à son ami et qui a été diffusé sur la page Médiatik, le manager du Grand Barack souligne qu’il ne veut pas lui répondre parce qu’il ne veut pas que les camerounais le détestent. « Mon frère, je ne veux même pas lui répondre parce que si je le fais, ça va salir son image et les camerounais vont le détester. Ce n’est pas la première fois que je le mets dehors. Notre contrat stipulait qu’à chaque fois qu’on allait faire une vidéo, il devait avoir 30% du bénéfice et moi 70%. J’avais alors ouvert un compte bancaire joint pour garder son argent parce que j’avais constaté qu’il dépensait tout son argent dans l’alcool. Et l’argent que je gardais dans le compte joint, c’était prévu pour lui construire une maison », peut-on l’entendre dire dans cet audio qui dure plus de 13 minutes.

Et d’ajouter « mais j’ai remarqué qu’il y a des aigris qui se cachent derrière pour le pousser à dire tout ce qu’il dit là. Je tiens juste à les rappeler que j’ai un contrat avec lui et que personne n’a le droit de faire quoi que ce soit avec lui ». Il annonce par ailleurs qu’après son voyage en Belgique avec le Grand Barack, il verra comment lui construire une maison avant de répondre aux plaintes de ce dernier. De toutes les façons, le temps qui est le véritable juge de l’histoire, nous dévoilera dans les prochains jours, les contours et l’issue de cette affaire qui suscite tant de curiosité et dont il faut absolument « gouter »


Partager

One Comment on “Cameroun > Brouille: Ça chauffe entre Grand Barack et Steve Fah

  1. Cool

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *