Afrique LA UNE Sport panorama 7 janvier 2020 (0) (692)

Cameroun > Caf awards 2019: Nchout Adjara perd le titre de meilleure joueuse de l’année.

Partager

C’est une grosse surprise pour les fans de la “vedette” de l’équipe nationale de football féminin camerounais. Pourtant longtemps présentée comme celle qui devait glaner le titre de meilleure joueuse de l’année 2019, Nchout Adjara, l’a incroyablement loupé. En effet, comme à l’accoutumée, les résultats des Caf awards qui célèbrent les acteurs du football africain, pour le compte de l’année 2019 sont connus. Même si Nchout Adjara n’a pas réalisé son rêve et n’est pas arrivée au sommet de l’Afrique comme l’espéraient de nombreux camerounais, le Cameroun n’est pas quand même sortit bredouille. Le pays de Samuel Éto’o s’en sort avec le trophée de meilleure équipe nationale féminine de l’année pendant que l’Algérie empoche le titre masculin. C’est plutôt la nigériane Asisat Oshoala qui a reçu le prix de meilleure joueuse de l’année 2019. Si l’attribution de ce titre à l’attaquante nigériane ne fait pas l’unanimité, tel n’est pas le cas pour Sadio Mane. Le fait pour l’attaquant sénégalais d’avoir reçu le titre de meilleur joueur de l’année, est juste la récompense de l’énorme travail qu’il abat tant à l’équipe nationale que dans son club, Liverpool.

Une distinction qui va certainement cicatriser les plaies du ballon d’or européen qu’il n’a pas pu avoir l’an dernier malgré toutes les statistiques individuelles positives qu’il a enregistrées au cours de l’année. Exceptionnellement, un prix spécial a été remis au joueur Kodjovi Dodji Obilale pour avoir perdu ses jambes au cours d’une attaque terroriste du bus de l’équipe du Togo, en route pour l’Angola en 2010. Par ailleurs, c’est Youcef Belaïli (Algérie & Esperance/ Ahli Jeddah) qui a obtenu le titre de Joueur africain interclubs de l’année. Achraf Hakimi (Maroc & Borussia Dortmund) quant à lui s’en tire avec le sacre de l’espoir africain de l’année. Le titre de meilleur but de l’année est revenu à Riyad Mahrez. Dans la catégorie des entraineurs, Djamel Belmadi (Algérie), est le tenant du titre de l’entraîneur équipe masculine africaine de l’année, tandis que Clémentine Toure (Côte d’Ivoire), est entraîneur équipe féminine africaine de l’année. L’Egypte a été décoré comme
meilleure fédération de l’année et enfin, c’est Moise Katumbi (Tout puissant Mazembe en Rdc) qui a été élu meilleur président de club de l’année 2019.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *