Afrique LA UNE Politique panorama 28 août 2020 (0) (709)

Cameroun > Coopération: Paul Biya tourne définitivement le dos à la France

Partager

Le chef de l’État par l’intermédiaire du ministre de la défense a honoré l’attaché de défense près de l’Ambassade de Chine lors d’une cérémonie sorbre et courue.

Joseph Beti Assomo a élevé au nom du président de la République, le diplomate Chinois au rang de chevalier de l’ordre de la valeur à titre exceptionnel, ce 27 août 2020.

Après avoir remis la médaille honorifique au récipiendaire, le ministre de la défense, l’a tout d’abord félicité d’avoir reçu du chef de l’Etat une telle marque exceptionnelle de distinction. Il a par la suite dit qu’il ne s’agit aucunement du fruit du hasard, car le Colonel major Chai Xiaojiang a imprimé un dynamisme certain à la coopération militaire entre la Chine et le Cameroun. Il s’agit, a-t-il appuyé,

d’une reconnaissance de l’action menée par le récipiendaire au Cameroun”.

Pour l’illustrer, le Mindef a fait un Roundup des différentes réalisations et missions, au chapitre de la coopération entre les deux pays. Ainsi, on peut retenir entre autres, le fait que de nombreux militaires camerounais aient bénéficié d’une formation en Chine ; l’honneur accordé au Cameroun au cours du premier sommet Chine –Afrique, où Beti Assomo a eu droit au speech d’ouverture pour l’Afrique devant trente pays invités, du 14 au 19 juillet 2019, lui qui conduisait la délégation. Par ailleurs, un étudiant militaire chinois était inscrit à l’Ecole de guerre de Yaoundé pour le compte de l’année 2019-2020. Aussi on peut citer la dotation en matériels militaires et plus récemment l’équipement dans la lutte contre la Covid-19.

La santé militaire n’est pas en reste car l’Empire du Milieu s’est toujours tenu près du Cameroun.
Bien avant lui, l’homme au cœur de toutes les attentions qui au cours de quatre ans aura impulsé un dynamisme sans précédent dans la coopération militaire entre la Chine et le Cameroun, avait été reconnaissant à l’endroit du président de la République pour cette marque de distinction. Lui qui a trente ans de carrière, avoue volontiers son attachement au pays de Paul Biya au cours de son séjour.

C’est du reste a-t-il confié, le premier pays africain où il réside dont il repart avec des souvenirs inoubliables. Il a en outre remercié les officiers camerounais en général et particulièrement ceux qui travaillent à l’Administration centrale de de la Défense. Au cours de sa mission, il avoue avoir été guidé par l’adage qui dit que

celui qui veut aller vite va seul mais celui qui veut aller loin, va avec les autres”.

Cérémonie protocolaire
Le gratin de la Défense camerounaise a affiché complet. Outre la présence remarquée de l’ambassadeur de Chine au Cameroun en dépit des restrictions dues au Coronavirus, le maître des céans Beti Assomo, on a noté la présence des Secrétaires d’Etat près de la Défense en charge de la gendarmerie, Galax Yves Landry Etoga et Koumpa Issa, en charge des anciens combattants et victimes de guerre.

Le chef d’Etat-major des armées, le Général de corps d’armée, René Claude Meka et les officiers de l’armée camerounaise. La cérémonie s’est ouverte par l’entrée solennelle des deux drapeaux dans la salle des actes, suivie immédiatement par l’exécution des hymnes nationaux des deux pays. L’espoir est à son comble du côté du Mindef que le remplaçant de Colonel major Chai Xiaojiang, portera plus haut encore le dynamisme de la coopération entre les deux pays.
Léopold DASSI NDJDJOU


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *