LA UNE Opinion Sciences panorama 31 mars 2020 (0) (409)

Cameroun > Coronas virus: Ces écarts qui nous ont enfoncés

Partager

Depuis l’annonce de la découverte du 1er cas d’une personne atteinte par le coronavirus au Cameroun le 06 mars 2020, le Ministre de la Santé Publique, Dr Manaouda Malachie, sensibilise permanemment le public sur les mesures sanitaires à prendre pour éviter d’être contaminé par le covid 19, qui fait actuellement des ravages dans le monde.
Dans le sillage de cette sensibilisation, des dispositions ont été prises notamment au niveau des aéroports internationaux de Douala et Yaoundé-Nsimalen, les plus fréquentés du pays, pour dépister les voyageurs foulant le sol camerounais et en provenance surtout des pays occidentaux sérieusement affectés par le virus.
Des établissements hôteliers ont également été réquisitionnés par les pouvoirs publics pour mettre en quarantaine des voyageurs potentiellement porteurs du covid 19 à leur arrivée au Cameroun pendant deux semaines, temps d’incubation de la maladie.
Malheureusement, tous n’ont pas accepté de respecter les mesures de quarantaine telles que prescrites, encore moins de subir le test de dépistage du covid 19.
C’est pourquoi le Ministre de la Santé Publique aidé parfois par les autorités administratives, a souvent à travers des communiqués, lancé des appels aux passagers des vols à risque de certaines compagnies aériennes à venir se faire tester au covid 19.
Visiblement, ces communiqués n’ont pas eu l’effet escompté au point de pousser Manaouda Malachie à lancer un appel au public pour dénoncer ces voyageurs récalcitrants entrés au Cameroun en provenance des pays touchés par le coronavirus.
Cela démontre que certains Camerounais dans l’insouciance et en totale irresponsabilité, continuent à faire usage des passe-droits, trafics d’influence et autres stratagèmes habituels dont ils sont probablement coutumiers en temps normal, même en situation d’urgence sanitaire, au péril de leurs vies et celles de leurs familles et proches.
Comparativement au transport terrestre, ferroviaire et maritime, le transport aérien est en dehors d’être le plus rapide et sûr, le plus sécurisé dans le monde.
Les autorités connaissent donc parfaitement les identités ainsi que les adresses de toutes les personnes potentiellement contaminées par le covid 19 qui ont séjourné dans des pays occidentaux déjà touchés.
En se gardant de rendre publique leurs données personnelles, ne pas les contacter directement et les contraindre à se mettre en quarantaine et à subir les tests du covid 19, suppose une capitulation devant leurs refus délibérés.
Il ne faut donc pas espérer que leurs dénonciations éventuelles par leurs proches ou leur entourage changent fondamentalement quelque chose à la situation.
Ce qu’il ya lieu de faire par contre, c’est d’être rigoureux

Eric Boniface Tchouakeu, Journaliste Éditorialiste, Conseiller éditorial de panorama papers.

, impartial et intolérant vis-à-vis de tout le monde potentiellement porteur de la maladie.
Pour y arriver,le Ministère de la Santé publique a plus que jamais besoin d’être accompagné par d’autres administrations et principalement les services de sécurité.
Le Cameroun ne peut se permettre de maintenir telles qu’elles dans la durée les mesures drastiques prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation de la maladie ; car ces mesures affectent durement d’un point de vue économique de nombreux citoyens qui exercent des activités principalement dans les domaines du commerce, de l’’événementiel, de transport, du tourisme et des loisirs.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *