Home People Afrique Cameroun > Coup de gueule: Ekambi Brillant en colère contre les promoteurs culturels
Afrique - 4 semaines ago

Cameroun > Coup de gueule: Ekambi Brillant en colère contre les promoteurs culturels

L’artiste musicien s’exprimait ainsi sur les antennes de la télévision web d’Afrik Inform le 26 janvier 2021

Ce n’est pas tous les jours qu’on a droit à une crise de colère d’Ekambi Brillant, l’un des doyens de la musique camerounaise. L’auteur de «Muna Moto» est récemment sorti de ses gongs pour dénoncer énergiquement une pratique qui tend à se généraliser dans le petit monde du showbiz camerounais. Du haut de ses cinquante années de carrière, l’artiste en a vu des vertes et des pas mûres, mais ce qu’il a du mal à digérer, malgré sa longue expérience, c’est le mépris quasi constant dont font montre les promoteurs culturels envers les artistes camerounais. Notamment, le différentiel important observé entre les cachets que ces derniers proposent aux artistes étrangers et ceux qu’ils consentent à donner aux artistes locaux.

Vous qui organisez les spectacles, qu’est-ce que vous avez dans vos têtes? Vous sortez d’où? Vous êtes camerounais? Vous êtes camerounais pour mépriser les artistes camerounais jusqu’à ce niveau alors que nous avons de grands artistes qui ont fait le plein partout dans le monde. Vous allez toujours chercher les artistes étrangers. Quand quelqu’un en a marre, il faut qu’il explose. Je dois exploser aujourd’hui. Le constat que j’ai fait, c’est que depuis des lustres les camerounais méprisent leurs artistes. Nous ne sommes rien. Chaque fois qu’il y a une manifestation officielle, on appelle les artistes étrangers, on leur verse des millions. Aux artistes camerounais on leur donne des miettes. Jusqu’à la présidence de la République chez nous au Cameroun on invite les artistes étrangers, ils viennent ramasser des millions. Quand les personnes riches ont des mariages ils appellent les artistes étrangers, ils leur versent des millions, nous on a rien! Même les fêtes nationales du Cameroun où les artistes camerounais doivent profiter, on appelle les artistes étrangers pour prendre les millions.

s’est-il offusqué

Vert de colère, le premier producteur de l’artiste internationale béninoise Angélique Kidjo pointe un doigt accusateur vers les Brasseries du Cameroun, qui ont prévu d’organiser un concert géant le 11 février 2021, avec comme tête d’affiche, la star congolaise Fally Ipupa. D’ailleurs, la première action d’éclat d’Ekambi Brillant sera d’organiser le boycott de cet évènement qui selon lui est une étape de plus dans la chosification de l’artiste camerounais décriée plus haut. Il compte pour cela rassembler le plus grand nombre d’artistes pour manifester devant les installations des Brasseries du Cameroun à Douala

J’ai donc décidé de rassembler les artistes de l’ancienne et de la nouvelle génération pour qu’on fasse une manifestation devant les Brasseries du Cameroun qui a un grand spectacle le 11 février, fête nationale du Cameroun, ils appellent encore les artistes étrangers. Trop c’est trop!

a-t-il vitupéré

Paul Tcheck

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cote d’Ivoire > Covid-19: Après le Ghana, la Côte d’Ivoire reçoit 504.000 doses de vaccin du Covax

Après le Ghana, la Côte d’Ivoire a reçu vendredi 504.000 doses de vaccin contre le Covid-1…