Cameroun > Coup de théâtre: Le chasseur du lion retrouve l’homme lion.

Partager

Le chasseur du lion évoque, de manière substantielle, deux raisons. La première est liée à la dissidence des forces politiques de l’opposition camerounaise. En effet, Jean Jacques Ekindi fait le procès des oppositions camerounaises et constate que les leaders n’ont pas tiré les leçons du passé. Après trois décennies de démocratisation, des leaders des formations politiques de l’opposition vont toujours en rangs dispersés lors des compétitions électorales. Toute chose qui participe à émietter leurs chances de vaincre le parti au pouvoir.

La 2ème raison évoquée par le chasseur du lion est l’analyse du champ politique faite ces derniers mois au lendemain des Législatives et Municipales 2020. Pour l’homme politique, le Rdpc(Rassemblement démocratique du peuple camerounais) dispose, à l’issue de ce double scrutin, au regard des résultats, d’une majorité obèse. C’est la raison pour laquelle quelques élus des partis politiques de l’opposition camerounaise ne pourront guère impacté le processus de prise de décision à l’état actuel.

N’ayant pas de groupe parlementaire, le Sdf, le Pcrn, l’Undp, le Mdr, l’Udc ne sauraient créer un cataclysme au sein de la chambre basse du parlement camerounais, où les lois sont votées. C’est pourquoi Ekindi se décide à retourner au parti au pouvoir. Question de faire ses propositions et d’espérer que ses aspirations seront prises en compte au demeurant.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *