Home Société Afrique Cameroun > course au scoop: Les médias fake-news tuent Pascal Monkam
Afrique - Info continue - 1 semaine ago

Cameroun > course au scoop: Les médias fake-news tuent Pascal Monkam

Le fortuné entrepreneur économique n’est pas mort. Contrairement à la rumeur ayant circulé hier (mercredi, 17 février 2021) nuit, le propriétaire de la chaîne hôtelière « La Falaise » au Cameroun et en Afrique du Sud se bat contre la mort.

Pascal Monkam est, bel et bien, vivant. Panorama papers n’a pas fait un Black out. Il était question pour votre site, numéro un dans dans l’information de qualité de tout vérifier d’abord comme il est de coutume dans notre rédaction avant tout traitement.

Le Président Directeur général des Sociétés et établissements Monkam, le géant de l’hôtellerie camerounaise(Hôtel la Falaise et autres Pretoria Hôtel, Maxim’s en Afrique du Sud) est, certes, très souffrant. Mais, il reste sous soins intensifs au pays de Nelson Mandela, où il a été évacué d’urgence ces derniers jours.

En effet, d’après des sources médicales, P. Monkam a été testé positif au covid-19 et est interné dans une formation hospitalière en Afrique du Sud. Depuis hier nuit, il y a une vague de publications erronées sur les réseaux sociaux annonçant son décès. La famille de Monkam réfuté cette rumeur. A preuve, son fils aîné est intervenu, ce jour(jeudi, 18 février 2021) sur les antennes d’une chaîne de télévision privée locale pour démentir cette fausse information.

Âgé de 91 ans, ce richissime homme d’affaires est le propriétaire du marché Monkam situé à Ndokoti à Douala et est Pdg des établissements portant son patronyme qu’il créé au début des années 1960. C’est en 1972 que P. Monkam créé les hôtels « La Falaise » par un premier hôtel qu’il fait construire à Bonanjo, quartier huppé de Douala, où vivaient les anciens colons.

Aujourd’hui, cet entrepreneur économique possède plusieurs hôtels La Falaise des quartiers Bonanjo, Akwa et Bonapriso à Douala, ceux de Bafang et Yaoundé, ainsi qu’une chaîne d’hôtels en Afrique du Sud. Il y est propriétaire de tours jumelles à son nom et de trois hôtels à Pretoria. P. Monkam est, à l’heure actuelle, l’un des derniers, sinon le dernier dinausore du secteur hôtelier au Cameroun.

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Décès de Patrick Ekeng: Le médecin roumain écope de 15 ans de prison

La compagnie d’assurance ayant couvert le match au cours duquel Ekeng a expiré, doit verse…