Afrique Culture LA UNE panorama 23 avril 2020 (0) (418)

Cameroun > Covid-19: Bidoung Mkpatt se met en ordre de bataille

Partager

Après avoir fait largement écho de la douleur et du ressentiment subies par la Nation toute entière suite à la disparition de l’icône nationale et internationale Manu Dibango, le ministre des Arts et de la culture (Minac) est revenu sur les différentes mesures prises par les autorités de son pays pour limiter la propagation du virus. Outre les vingt mesures barrières, la Fonds de solidarité nationale, Bidoung Mkpatt a magnifié à juste titre le don spécial du président de la République de près de 2 milliards au bénéfice des 360 arrondissements du pays. Par la suite, il a indiqué l’influence néfaste du Covid-19 sur le monde de la culture.

“La fermeture des frontières ainsi que le report des rassemblements de plus de 50 personnes ont réduit à une portion congrue la programmation des activités de ce sous-secteur”, a-t-il confié. Il en découle, a indiqué le Minac, que la conséquence directe est ” la
réduction drastique des revenus des artistes dont certains reclus, travaillent à développer les prestations nouvelles, originales et adaptées à la conjoncture difficile qu’ils traversent”. Face à cette situation, Bidoung Mkpatt n’est pas resté insensible.
“Ayant pris la mesure de l’impact négatif de cette cruelle pandémie sur le secteur de la culture, nous avons tenu à impliquer les 24 pôles artistiques et culturels organisés par disciplines à la campagne de sensibilisation contre le Covid-19”, a révélé le ministre avant d’affiner ses initiatives.

Des Ministres inter-connectés à travers le monde.

Bidoung Mkpatt en action

Revenant sur les activités menées autour de ce pôle, le Minac s’est étendu sur quatre axes de réalisations. En premier lieu, il a indiqué que les artistes ont créé des chansons et des sketchs de sensibilisation sur l’existence de la pandémie. En second lieu, la médecine alternative et la pharmacopée africaine ont fait des propositions pour contribuer à la lutte contre le virus mortel.

Par la suite, le Minac va envisager un ensemble d’activités relatives à la mise à la disposition du public, d’ouvrages et de publications de toute nature devant permettre aux citoyens d’endurer avec moins de peine leur confinement. Enfin, le patron de la culture a sollicité la mode et le design dans la fabrication locale des masques, en respectant les normes édictées par le ministère des Mines, de l’industrie et du développement technologique. Par ailleurs, le Minac a promis une assistance aux artistes et hommes de culture parce qu’il est bien concerné par leur difficultés au quotidien.

Ainsi, au plan national, il compte soutenir la culture de l’ouvrage animé tout comme il compte développer l’écosystème culturel. Il compte aussi mener une étude pour réaliser l’impact de la crise sanitaire sur la culture. Au plan international, il prévoit de mettre en place un mécanisme visant à mieux protéger les droits sociaux des artistes et professionnels de la culture.

La réunion a eu lieu mercredi, 22 avril 2020, de 11h à 16h, heure du Cameroun avec plus de 140 ministres en charge de la culture connectés àtravers le monde. Le thème était Covid-19 et Culture


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *