Afrique LA UNE Société panorama 5 août 2020 (0) (132)

Cameroun > Enquête: Le flou persiste autour du décès de Lydienne Taba tuée par le sous-préfet de la Loukoundje

Partager

Lors de la reconstitution des faits la semaine dernière, le mystère plane encore sur les circonstances réelles du décès de cette dernière.

En fin de semaine dernière, commence la reconstitution des faits dans le cadre de l’enquête sur la mort de Lydienne Taba, jeune étudiante tuée par balle au domicile du sous-préfet de la Loukoundje dans le Sud Cameroun. Depuis lors, des zones d’ombres persistent dans la conduite de l’enquête.

L’on note aussi, une volonté d’éloigner la presse de cette affaire. Le 30 juillet 2020, la reconstitution des faits a lieu en présence du préfet de l’Océan, le procureur de la République près des tribunaux de première instance de Kribi et la famille de Lydienne Taba. Pour la circonstance, les journalistes sont chassés de la scène de crime par les gendarmes en colère.

Selon les sources sur place, le site du drame n’a pas été scellé pour protéger les éléments de preuves comme c’est souvent le cas en la matière. Un fait qui inquiète la famille de la défunte. Il a été aussi constaté que le sang de la victime avait entièrement été nettoyé. Pourtant, c’est un élément très indispensable dans la manifestation de la vérité.

Ces différents manquements incitent les proches de la victime à un flou dans la clarification des circonstances réelles du décès de Lydienne Taba. Son amant de sous-préfet Frank Derlin Eyono Ebanga est interné à l’hôpital de district de Kribi, il reçoit des soins, car dit-on, il a des problèmes psychiatriques.

Pour mémoire, la jeune étudiante de 23 ans a été tuée par balle au domicile  de son amant, le sous-préfet de la Lokoundje. L’administrateur civil estime qu’il s’agit d’un accident survenu alors qu’il manipulait son arme de service. Une idée que rejette la famille de Lydienne Taba qui privilégie la thèse d’un assassinat.

Armand Djialeu, Avec Actu Cameroun


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *