Afrique Culture LA UNE panorama 28 janvier 2020 (1) (1551)

Cameroun > Fête de la jeunesse: Le Minac au chevet des jeunes.

Partager

Placée sous le thème “jeunesse citoyenne et participation à la vie socio-économique et politique de son pays”, la 54e édition de la fête de la jeunesse arrive à grand pas. Pendant que le ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique multiplie les réunions préparatoires pour que cette édition soit réussie, d’autres ministères se prêtent aussi à l’effort pour que cela soit un grand succès surtout que l’organisation de la 54e édition de la fête de la jeunesse intervient dans un contexte particulier marquée au plan national par une crise sociopolitique dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest et dans laquelle les jeunes sont soit des principaux acteurs, soit des malheureuses victimes donnant ainsi naissance à une situation qui a entrainé chez cette catégorie sociale une exacerbation des comportements antipatriotiques tels que l’extrémisme, les discours haineux, le tribalisme. En bref, l’on assiste à une déliquescence généralisée des mœrs.

La jeunesse étant transversale à plusieurs administrations, le ministère des Arts et de la culture (Minac) a saisi l’opportunité de la célébration de la 54e édition de la fête de la jeunesse, pour contribuer à l’épanouissement de cette tranche sociale en lui permettant de canaliser ses énergies à travers une gamme variée d’activités artistiques et culturels au rang desquelles, les ateliers d’initiation, de formation, de création artistique et culturelle. “Ces ateliers placés sous le parrainage du Minac, se tiendront du 1er au 29 février 2020 au Centre culturel camerounais et vise à offrir aux jeunes, des cadres de formation et d’expression artistiques et culturels; à transférer des compétences et des savoir-faire d’ordre partique aux jeunes, à constituer une pupille d’artistes susceptible d’intégrer à terme, les sessions techniques de l’Ensemble nationale, qui est un service rattaché du Minac en vue de la diffusion qualitative de la culture nationale”, a indiqué Léandre Etamba, directeur de l’Ensemble national. Et d’ajouter “ces ateliers seront adossés sur les differents pools artistiques et culturels qui préfigurent l’organisation du secteur art et culture en fédération. Ils seront animés par des experts volontaires, identifiés et sélectionnés dans ces différents groupes culturels sous la diligence de leur facilitateur et coordonnateur”.

Mais en prélude à la tenue de ces ateliers, il est organisé une session de formation des formateurs qui a débuté hier, 27 pour finir le 31 janvier 2020 au Centre culturel camerounais (Ccc). Et selon le directeur de l’Ensemble national, ce projet est la réponse à un ensemble de besoins bien précis: “améliorer le niveau de compétence technique des jeunes artistes; instaurer une discipline particulière et un climat de confiance entre les jeunes retenus; instaurer une pédagogie active, animée par des professionnels”.


Partager

One Comment on “Cameroun > Fête de la jeunesse: Le Minac au chevet des jeunes.

  1. à travers une gamme variée d’activités
    //une gamme

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *