Afrique LA UNE Sport panorama 14 juin 2020 (0) (117)

Cameroun > Football: Les vraies raisons de la retraite surprise de Gaëlle Enganamouit

Partager

D’après l’entraineur de football Carl Enow Ngachu, la joueuse n’arrivait pas à récupérer depuis sa blessure contractée en 2016 en club.

A la surprise générale, Gaëlle Enganamouit,  la lionne Indomptable de football féminin, a mis  un terme à sa carrière professionnelle le 09 juin dernier. A seulement 28 ans.  Qu’est ce qui a bien pu pousser  la meilleure joueuse africaine de l’année 2015 à  mettre fin à  sa carrière ?

Carl Enow Ngachu, l’actuel directeur de l’Académie nationale de football (Anafoot) a sa petite idée. « Vous savez, je discute beaucoup avec elle, exactement comme avec les autres. Elle m’avait déjà fait part de ce qu’elle n’arrivait pas à récupérer depuis sa blessure contractée en 2016 en club, et qui s’est empirée lorsqu’elle est venue défendre les couleurs de la patrie lors de la CAN 2016. Malgré le fait qu’elle ait subi plusieurs opérations, avec aussi des séances de rééducation, elle a essayé de se remettre à jouer mais ça devenait de plus en plus compliqué ». A-t-il analysé dans un entretien accordé à nos confrères du magazine Lionindomptable.com.

Une jambe malade

L’entraineur de footballeur est déçu par la retraite de la joueuse surtout « qu’elle avait encore beaucoup à apporter ». « Ça fait mal de savoir qu’elle arrête si tôt à 28 ans (…). Mais comme on dit toujours, tout ce que Dieu fait est bon, malgré sa volonté à vouloir revenir sur les stades, sa jambe ne le lui a pas permis. On ne peut qu’accepter ce triste coup du sort. Tout ce que je souhaite maintenant c’est qu’elle puisse réussir dans la nouvelle carrière qu’elle va embrasser. » Affirme Carl Enow Ngachu.

C’est sous les ordres de l’actuel directeur de l’Anafoot que Gaëlle Enganamouit fit ses premiers pas en sélection. Aujourd’hui, il ne regrette de lui avoir donné sa chance. « Je suis franchement très fier d’elle, et beaucoup de camerounais aussi je le pense bien. Elle a beaucoup donné pour le rayonnement du football féminin camerounais, plusieurs joueuses aujourd’hui s’identifient à elle, plusieurs académies ont ouvert les portes pour s’occuper du football féminin, il faut maintenant que tout cela soit mieux organisé, car beaucoup restent à faire. Elle a également contribué à donner du prestige à l’équipe nationale fanion ».


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *