Afrique LA UNE Société panorama 30 août 2020 (0) (113)

Cameroun > Gouvernance universitaire: Validation d’un plan quinquennal stratégique

Partager

A cette fin, le ministre de l’Enseignement supérieur a présidé la cérémonie y relative vendredi dernier à Yaoundé. L’université de Ngaoundéré (Un) planifie l’efficience de son développement.

En déclarant ouvert les travaux, Jacques Fame Ndongo a précisé que l’Un a le soutien du gouvernement dans la finalisation et la validation ce plan. Il s’est agi en réalité d’un atelier de validation du plan stratégique de développement (Psd) de l’université de Ngaoundére 2021-2025, avec l’accompagnement technique du Minesup et du Minepat, qui a passé en revue les différents axes de ce Psd. A la manette, la Pr. Uphie Chinje Melo, veillait aux grains. Elle qui avouait que l’intelligence de l’Adamaoua s’est transportée sur plus de 900 km pour venir à Yaoundé, nourrissant d’immenses espoirs a l’issue de cet atelier.

L’université château d’eau du Cameroun est aussi  venue à Yaoundé, toujours selon l’expression de la patronne de cette institution, à la rencontre de ses différents partenaires dans publics que privés. Au cours des travaux, la réflexion était menée dans le sens d’une assistance plus accrue des partenaires privés surtout au moment où l’Etat prône l’autonomisation de financement des universités. Dans cette optique, il est d’une imperativité pour cette institution créée en 1993 de revoi ses sources de financement. 

L’université de Ngaoundéré (Un), à l’aube de l’an 27 de son existence, réfléchit à sa mission fondamentale afin de l’actualiser et le redéployer. Ceci est d’autant important du moment où le système Lmd appelle à la professionnalisation, la concurrence accrue, la course à l’accréditation. De ce fait, chaque entité universitaire doit redéfinir son projet directeur. Ainsi circonscrit le Pr Uphie Chinje Melo, le recteur de l’Un. L’Un est un large spectre de champs disciplinaires de 12 établissements et 175 programmes d’enseignement. Il compte 612 enseignants . Son domaine foncier est la plus grande des universités au Cameroun avec 1,475 hectares pour le campus principal de Dang ainsi que des vastes sites à Garoua, à Bertoua et à Meiganga. 

Six facultés et six grandes écoles

Les six facultés offrant des formations classiques et professionnelles
La faculté de sciences (Fs), la faculté des sciences de l’éducation (Fse), la faculté des sciences juridiques et politiques (Fsjp), la faculté des arts, lettres et sciences humaines (Falsh), la faculté des sciences économiques et de gestion (fseg), la faculté de médecine et de sciences biomédicales (Fmsb).  A côté, on compte six grandes écoles formant dans des domaines de pointe. On recense l’Institut universitaire de technologie (Iut), l’Ecole normale supérieure (Ens), l’Ecole de géologie et d’exploitation minière (Egem), l’Ecole des sciences et de médecine vétérinaire (Esmg), l’Ecole de de génie chimique et d’industries minérales (Egcim), l’Ecole nationale supérieure des sciences agro-industruelles (Ensai).

En plus de ceci, des structures d’encadrement de qualité et des centres spécialisés ont été mis en place pour soutenir la professionnalisation des enseignements et l’entrepreneuriat. On retient ainsi en premier lieu le Centre of excellence (Unice). Il s’agit d’une interface entre le monde socioprofessionnel et le monde universitaire porteur d’idées novatrice à fort potentiel industriel. Unice incubera les startups nées des interactions entre ces deux mondes. Unice a pour  slogan: ” un étudiant , un entrepreneur”.

Le deuxième est le Centre de développement des technologies de l’information et de la communication (Cdtic). C’est le lieu où sont développées les stratégies de l’Un en matière de Tic. Le troisième est le Centre Médico-social. Il s’occupe de la prise en charge des étudiants malades à toute heure de la journée et tous les jours de la semaine. En outre, il s’occupe aussi des personnels de l’université ainsi que des personnes hors de de l’université. En dernier lieu, il y a le Centre de développement du numérique universitaire (Cdnu).

C’est un projet de “E-national higher education network” du chef de l’État qui va avec un accompagnement de 32.293 ordinateurs Pb hev pour les étudiants. 
Plan stratégique 2021-2025
Le plan stratégique de développement de l’université de Ngaoundéré (Psd) 2021-2025 qui a pour vision de transformer la société à travers l’innovation et l’entrepreneuriat, se structure en cinq principaux axes: moderniser la gouvernance ; améliorer l’efficacité interne, la qualité et la pertinence de la formation ; accroître les activités de recherche et de valorisation ; optimiser et diversifier les sources de financement et améliorer les conditions de vie de l’étudiant. 

Réaction:

Jacques Fame Ndongo, Ministre de l’enseignement Supérieur 

Le plan stratégique d’une université est une boussole. Les travaux consistent en une claire définition des orientations générales qui  vont guider l’université de Ngaoundéré à savoir la transformation harmonieuse et progressive de l’environnement et une révolution copernicienne de cette université… Nous arimons cette université au triptyque qui est désormais bien connu à savoir: assurance qualité, professionnalisation des enseignements et employabilité des diplômés. L’université doit former des citoyens compétents, compétitifs, performants, capables d’être immédiatement insérés dans le circuit de production. Il s’agit bien entendu des secteurs primaire,  secondaire et tertiaire. Voilà les orientations que j’ai données il y a un instant. Je ne doute pas un seul instant que les universités en général et l’université Ngaoundéré en particulier vont s’arimer à cette donne”. 

Léopold DASSI NDJIDJOU


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *