Maillage sécuritaire agressif

« Le maillage sécuritaire autour du président élu, Maurice Kamto, de ses alliés, cadres et militants du Mrc, depuis le giga accueil de Douala du 26 février dernier, organisé pour saluer la tournée présidentielle historique dans la diaspora et la large victoire du boycott lors du double scrutin du 9 février dernier, est devenu agressif », dénonce Christopher Ndong.

Le communiqué poursuit en révélant que « des agents de sécurité s’introduisent même dans les domiciles par effraction pour menacer les familles, y compris s’en prendre aux enfants ».
De tels agissements ont uniquement des justifications politiques, croit savoir Christopher Ndong. Ainsi, le Mrc met-il en garde les responsables de la sécurité. En effet, selon le Mrc, en agissant ainsi, ils contribuent à exacerber les tensions socio-politiques à travers le pays.

La communauté internationale

Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun en appelle à la communauté internationale. Il invite « la communauté internationale à prendre acte des provocations dont ses dirigeants, alliés et militants, sont l’objet à travers le pays ». Et le parti de Maurice Kamto assure que ces pratiques ont cours « depuis l’exceptionnelle démonstration de force populaire de force populaire, tant dans la diaspora qu’à l’extérieur du pays ».

Maurice Kamto est en fait revenu au Cameroun il y a une quinzaine de jours. Il avait effectué une tournée internationale qui l’a conduit en France, au Canada et aux États-Unis. Par ailleurs, son parti, le Mrc n’a pas pris part au double scrutin du 9 février 2020. Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun avait en effet décidé de boycotter les élections.