Home Economie Afrique Cameroun > Jean Bruno Tagne : « il n’y a qu’au Cameroun qu’on espère faire une grande compagnie de transport aérien sans avions »
Afrique - Economie - 1 semaine ago

Cameroun > Jean Bruno Tagne : « il n’y a qu’au Cameroun qu’on espère faire une grande compagnie de transport aérien sans avions »

Le journaliste croit que la nomination d’un nouveau top management à la tête de la Camair-Co ne peut pas sortir la compagnie aérienne de sa zone de turbulence.

Jean Christophe Ela Nguema est le nouveau Directeur général de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-co). Il été désigné à l’issue du Conseil d’administration extraordinaire présidé le 7 janvier 2021. Cet officier supérieur de l’armée de l’air et pilote, remplace à ce poste Louis Georges Njipendi Kouotou, en poste depuis le 27 mai 2019.

Jean Christophe Ela Nguema est le 8e directeur général de la Camair-co en 13 années d’opérations, précisément entre 2008 et 2021. Il sera appuyé par un autre pilote de formation, Fochivé Alexandre, directeur général adjoint en remplacement de Max Constant Mve. Il était jusque-là, directeur des Opérations aériennes à Camair-co.

S’agissant de la présidence du Conseil d’administration de l’entreprise occupée par le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngale Bibehe, elle a été confiée à Moger Ayem, conseiller technique à la présidence de la République.

Réagissant à ces nominations, le journaliste Jean Bruno Tagne s’est littéralement moqué de la gestion de la compagnie aérienne nationale : 

il n’y a qu’au Cameroun qu’on peut aller à une élection avec un collège électoral connu et dans lequel on n’a aucun électeur et espérer quand même qu’on va gagner. Sorcellerie. De même il n’y a qu’au Cameroun qu’on espère faire une grande compagnie de transport aérien sans avions, juste en changeant l’exécutif en moyenne tous les 24 mois. Sorcellerie ++.

commente-t-il.

La situation économique de Camair-co

Sur sa page Facebook, l’ancien journaliste de Canal 2 International croit que la nomination d’un nouveau top management ne peut pas sortir la compagnie aérienne de sa zone de turbulence :

 Un nouvel exécutif à la tête de Camair-co. Le défilé se poursuit. Nous parlons d’une compagnie aérienne sans avion et sans perspectives!

ironise-t-il.

Les nouveaux hommes devront redresser la situation économique de Camair-co. Il s’agit notamment de procéder à la restructuration de l’entreprise. En rappel, mise en service en 2011 avec une flotte de trois avions, Camair-co tarde à équilibrer son exploitation. Elle traîne une dette de 30 milliards de Fcfa qu’il faut apurer. Son redécollage nécessite un nouvel esprit de management et le renforcement de sa flotte. Par ailleurs, l’entreprise devra s’ouvrir aux investisseurs privés.

Sandra Embollo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Chan 2021: Le stade de la Réunification dans le noir

A quelques minutes du match opposant le Rwanda à l’Ouganda, deux équipes du groupe «…