Afrique LA UNE Société panorama 7 septembre 2020 (0) (174)

Cameroun > Justice: Mbarga Nguélé condamné

Partager

Selon la Cour Suprême (Cr), la sanction du Délégué Général à la Sûreté Nationale (Dgsn) à l’endroit de Gervais Larsen Okono n’était pas justifiée.

La Cour a estimé que le patron de la police n’avait aucune raison de retenir le salaire du sbire Okono pendant 46 mois. La juridiction a qualifié la rétention d’illégale. La Dgsn doit verser environ 10 millions Fcfa à l’inspecteur de police Gervais Larsen Okono Elle, dont 9 millions représentant les arriérés de salaire, et 1 million au titre de dommages et intérêts.
La Cour Suprême a confirmé le 04 août 2020, le verdict rendu par le Tribunal Administratif du Centre le 20 novembre 2018, dans l’affaire qui oppose Gervais Larsen Okono Elle à sa hiérarchie.

L’homme en tenue avait suspendu le service le 03 juillet 2012, à cause d’un mal de nerfs et des douleurs lombaires. Sept mois plus tard, alors qu’il suivait des soins médicaux Okono Elle a été surpris d’apprendre que son supérieur Martin Mbarga Nguélé, a décidé de faire constater son “absence irrégulière au poste”.

Ce constat a été suivi d’une suspension de salaire sur une période de 04 mois. L’inspecteur Okono Elle a introduit un recours pour rendre compte de son état de santé, obtenir un congé maladie et rentrer en possession de sa solde. Ses démarches n’ont rien donné pendant 18 mois. Gervais Larsen Okono a repris le service début 2014. C’est en mars 2017 que sa reprise de solde a été effective. Soit 46 mois, près de 4 ans, sans salaire.
Entre temps, l’inspecteur de police a justifié son absence. Pour obtenir réparation, Okono Elle s’est tourné vers la justice. La Dgsn a estimé que le recours à la justice devait être rejeté pour vice de forme. Au motif que le plaignant avait attendu quatre ans avant de saisir les tribunaux.
Antoine Bivana


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *