Afrique LA UNE Politique panorama 10 septembre 2020 (0) (188)

Cameroun > Le Rdpc à l’épreuve de la démocratie: Paul Biya punit 78 militants

Partager

C’est ce qui ressort du verdict signé ce 9 septembre par le président du parti présidentiel. L’homme du 6 novembre a aussi exempté 11 memebres.

Au chapitre des sanctions proposées par la Commission de discipline Ad-hoc du Comité central de cette famille politique, figurent neuf chefs d’accusation.
Paul Biya a accepté et divulgué tout autant la plus lourde des sanctions que les autres, prononcées par la Commission dirigée par Peter Mafany Musonge, qui exclut définitivement Frank Hubert Ateba des rangs du parti.

A côté de ceci, ont note les exclusions temporaires qui chevauchent entre 6 mois (1militant), 12 mois (13 militants), 18 mois (5 militants), 24 mois (4 militants), 36 mois (24 militants). Au nombre de ces derniers exclus du parti pour une durée de trois ans, est bien compté Saint Eloi Bidoung, bien connu pour sa liberté de penser et de ton. Le blâme (28 militants, dont Charles Isidore Atangana Manda), la déchéance des fonctions (1 militant) et la lettre d’observation assortie d’un rappel à l’ordre (1 militant), sont les autres sanctions infligées à 30 camarades du parti sur les 89 en jugement au total.

Au sortir de là, Jean Kuete, le Secrétaire général du Comité central du Rdpc a indiqué que ces sanctions constituent

Une interpellation envers toutes les militantes et tous les militants car le président national réaffirme la place prépondérante de la discipline dans le fonctionnement du parti”.

Le Centre et le Littoral sont au peloton de tête des sanctions. Parmi eux, les conseillers municipaux et les chefs traditionnels peuvent d’ores et déjà enterrer leur ambition pour  les élections régionales du 6 décembre prochain.
Léopold DASSI NDJIDJOU


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *