LA UNE Opinion Politique panorama 3 août 2020 (1) (784)

Cameroun > Lettre ouverte: À Mme. le maire de la ville de Foumban

Partager

Lettre ouverte à une femme pas comme les autres, une femme qui donne de l’insomnie à plusieurs personnes dans le noun, une femme forte, battante, une femme comme on en trouve rarement.

Je suis une femme. Oui mais, moi à votre place j’aurais déjà céder face à la pression, aux injures et aux préjugés de certains, mais non!! vous êtes resté égale à vous même plus forte qu’avant et plus déterminée. Avant je ne vous connaissais pas trop et pour dire vrai je n’avais pas de l’admiration pour vous, mais maintenant face aux actes et aux nombreuses attaques que vous avez subi depuis la mort de votre mari jusqu’à maintenant je comprends beaucoup de choses, car on ne peut que s’attaquer à un arbre qui porte des fruits précieux.

Vous êtes l’exemple d’une femme que chaque époux rêve d’avoir, certe ils ne vous le diront pas. Mais ils vous admirent en cachette. Peu importe votre appartenance religieuse; ça m’importe peu, ce que j’admire: c’est votre détermination, votre franc parler et surtout l’exemple d’une femme au foyer que vous êtes. Car votre carrière politique n’empêche en rien d’être une bonne mère et jadis une bonne épouse. Mme le maire certains pensent qu’en vous insultant et en publiant les photos de vous avec leurs propres interprétations, ils vont réussir à embarquer certaines personnes dans leurs bateaux de sorcellerie et bien non ce qu’ils réussissent à faire c’est d’impulser votre quote de popularité. Ah oui je suis fan de vous et je ne suis pas la seule soyez en sûr.

Loudfa Pokassa Génération consciente. Le changement c’est nous et personne d’autre.

J’admire votre dynamisme en tant que “femme” et votre force à surmontée tout ses obstacles en tant que “femme” car c’est difficile d’en trouver, en se qui concerne la mairie de Foumban j’aurais mon mot a dire après cinq ans pour le moment je vous observe. Vous êtes l’exemple à suivre de plusieurs femmes du noun. N’ayez aucune doute, je me demande où vous puisez cette force pour tenir debout? franchement chapeau bas Mme le maire de Foumban. Je suis une bamoune et fière de l’être j’admire la “femme” forte du noun que vous êtes. Mes chers frères et soeurs, reconnaissons qu’après tout c’est une dame de fer. C’est maintenant que je comprends l’adage “derrière un grand homme se cache une dame de fer” certains diront que je parle de politique, ça non pas du tout je parle de la femme qu’elle incarne, remettons à césar se qui est à césar cette femme mérite l’admiration de tout le monde.

Petit message a ceux qui diront que je suis de l’Udc, sachez que je m’en fou de ce que vous pensez de moi.
Loudfa Pokassa


Partager

One Comment on “Cameroun > Lettre ouverte: À Mme. le maire de la ville de Foumban

  1. Cette femme ,mme tomaino ndam njoya,est parmi les femmes comme une boule d’or qui tombe du ciel parmi les gouttes de pluies, lorsqu’il pleut.tres tres rare d’en trouver.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *