Afrique Culture LA UNE panorama 21 avril 2020 (0) (310)

Cameroun > Lutte contre le Covid-19: Les paroisses et chapelles de l’Eglise catholique en quête d’un soutien pécuniaire.

Partager

La suspension des messes et célébrations liturgiques publiques est, de plus en plus, difficile pour de nombreux diocèses africains très indépendants des quêtes et autres dons des fidèles. C’est le cas du diocèse de Douala au Cameroun, où l’archevêque, Mgr Samuel Kleda, a demandé aux Laïcs, dans une lettre pastorale du 18 avril 2020, un soutien matériel pour satisfaire les besoins du clergé.

Les conséquences économiques des mesures préventives du coronavirus commencent à se faire sentir dans le diocèse de Douala, où les messes et célébrations liturgiques ont été suspendues depuis un mois. Dans une lettre circulaire, le prélat fait savoir qu’en vertu du canon 384, les fidèles chrétiens veillent à ce que soit “pourvue aux prêtres la subsistance quotidienne en ces temps difficiles”. Pour ce faire, S. Kleda a donné deux instructions. “Je vous invite, tout d’abord, à continuer d’inscrire les messes”, a-t-il écrit dans cette lettre circulaire avant d’ajouter : “je vous demande ensuite de présenter les dons et les offrandes habituelles dans vos paroisses”.

L’ordinaire de Douala s’est, par ailleurs, adressé à ses prêtres leur demandant d’accepter les conditions de vie difficiles imposées par cette pandémie. “Ce qui est essentiel, dit Mgr Kleda, c’est que la ration alimentaire soit assurée dans tous les presbytères.

Du côté des principaux concernés, les réactions sont catégoriques. “Vraiment! Quelle est la contribution de l’Eglise catholique auprès des chrétiens? S’indigne Solange, une fidèle chrétienne, qui a réagi au post du prêtre Jésuite Ludovic Mado concernant cette lettre circulaire. “Donc, il pense que les chrétiens n’ont pas aussi besoin de leur soutien alimentaire et sanitaire? Je m’élève contre ça”. Alphonse, quant à lui, pose la problématique du financement de l’Eglise catholique au point où il se demande si les prêtres ne peuvent pas travailler en réalisant les activités génératrices de revenus.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *