LA UNE Médias panorama 22 septembre 2020 (0) (133)

Cameroun > Manifestations du 22 septembre 2020: un journaliste aux arrêts.

Partager

Le journaliste du groupe Équinoxe se rendait au domicile du président du Mrc pour faire son travail et rien que son travail.

Lindovi Ndjio, chef du desk société de la Nouvelle expression, a été interpellé ce matin (mardi, 22 septembre 2020). Le journaliste allait, en effet, couvrir l’entame des manifestions pacifiques populaires organisées par la désormais plateforme pour la mutualisation des forces pour le changement, la paix et la démocratie. Actuellement, L. Ndjio a été conduit aux renseignements généraux à Nlongkak.

Toutes les principales voies qui conduisent à la résidence du président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) sont bouclées par des éléments de la police. Ces derniers procèdent, de manière régulière, à la fouille systématique des riverains. Jusqu’à l’heure actuelle, personne n’a encore aperçu l’ombre de Maurice Kamto qui, en principe, devait être le chef de file de la marche de ce jour. D’après des sources proches du parti, dont il tient les rênes, l’entame des manifestions a été décalée de quelques heures et est prévue cet après-midi. Le cortège va, à coup sûr, partir du marché Etoudi pour s’ébranler vers le domicile de la tête de proue du Mrc.

Des cadres du directoire sont, chacun, en train de s’apprêter à conduire les troupes de manifestants dans les différents arrondissements du département du Mfoundi, l’enjeu étant de converger, selon le communiqué officiel, vers la poste centrale. De bonne heure, Alain Fogue, le trésorier national adjoint du Mrc, qui est allé s’enquérir de la situation de son leader en sa résidence, en compagnie de ses camarades militants, a été arrêté et conduit vers une destination inconnue.

Serge Aimé Bikoi


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *