Afrique LA UNE Politique panorama 22 septembre 2020 (0) (85)

Cameroun > Marche du 22 septembre : Jean Gatsi accuse Kamto de vouloir piéger le pouvoir

Partager

Dans sa publication du 20 septembre 2020 sur Facebook, l’universitaire affirme avoir reçu cette information des sources dignes de foi.

De l’avis du Professeur Gatsi, Kamto Maurice a introduit des éléments armés dans les villes de Yaoundé Douala et Bafoussam. Ces derniers vont utiliser des armes du même calibre que ceux utilisés par les forces de l’ordre et de sécurité. Les éléments de Kamto veulent faire de nombreuses victimes. Leur stratégie consiste à récupérer immédiatement les corps pour empêcher les enquêtes balistiques, puis présenter ces victimes comme celles des forces de sécurité camerounaises.

Le même soir, ils iront sur plusieurs médias, notamment Équinoxe et Radio Balafon, pour présenter la version de la situation qu’ils auront préparée. Des éléments de langage sont déjà remis à ceux qui vont intervenir dans ces médias. Ils auront des signes distinctifs qui permettront aux tireurs de ne pas les viser. Et même si il y a une enquête, qui peut mettre plusieurs jours, ils récuseront les résultats de ladite enquête. Entre-temps, ils auront attisé la colère de la population. C’est pourquoi ils parlent de surprise. Par ailleurs, Kamto a instruit que les victimes ciblées soient principalement celles des communautés autres que la sienne, afin de les impliquer et de les associer à son macabre objectif,”

affirme le Professeur Jean Gatsi.

L’enseignant à l’Université de Douala nous apprend que l’argent de Survival récolté dans la diaspora est déjà arrivé au Cameroun. Beaucoup de Western Union avec des montants conséquents ont été plus nombreux que d’habitude. Les bénéficiaires sont des personnes qui ne reçoivent jamais de tels montants. Ce sont des prête-noms, bien jeunes pour recevoir d’importantes sommes d’argent. 5.000 euros et autres. Jean Gatsi boucle sa publication en invitant les Camerounais à éviter le génocide dans notre pays.
Antoine Bivana


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *