Afrique LA UNE People panorama 19 mai 2020 (0) (695)

Cameroun > Marché Mokolo: Maurice Kamto distribue les produits de Survie

Partager

Pp⁰C’est sur cette place commerçante de la capitale politique et précisément à l’endroit où six militants de Survie Cameroon ont été arrêtés et embastillés la semaine dernière, puis relâchés, que Maurice Kamto et les siens ont entrepris en début d’après-midi cette distribution, dans une liesse populaire.
La délégation se gare dans le parking de la police.

C’est officiellement pour une distribution symbolique des masques et des gels hydroalcoolisés. Juste un cri, « Président Maurice Kamto », et voici la foule qui se rue vers lui. Les bouteilles de gel et des cache-nez s’arrachent avec une rapidité inouïe. La police de l’autre côté de la rue observe la scène. Christan Penda Ekoka, le président de gestion du comité de gestion de Survie-Cameroon-Survival-Initiative (Scsi), se tient aux côtés du leader du Mrc. La foule gonfle au fur et à mesure que les secondes passent. Autour des deux leaders, il faut maintenant faire des gros bras pour les extirper de la foule qui tient chacun à les toucher, à les saluer ou à arracher les précieux sésames en distribution.

La circulation est pratiquement bloquée en face du commissariat. C’est à ce moment que les deux hommes regagnent leurs véhicules sous des ovations et des acclamations de la foule. « Kamto Président ! Kamto Président ! » entonne en liesse la foule déchaînée autour de son véhicule qui quitte l’antre du marché Mokolo de Yaoundé acquis à sa cause. Quel contraste avec la scène qui s’était passée la semaine dernière avec l’arrestation de 6 volontaires de Scsi qui distribuaient les masques et les gels au même endroit et ont été interpellés par la police. Après un séjour en cellule, ils ont été finalement relaxés par la justice.

L’engouement constaté à Mokolo, la frénésie avec laquelle les Camerounais se bousculent pour arracher un masque ou une bouteille de gel hydroalcoolisé, pose un sérieux problème de disponibilité de ces équipements barrières à la propagation du virus mortel dans la ville de Yaoundé spécifiquement et au Cameroun en général.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *