Invité de l’émission “La Cour des grands“ sur la Radio des Artistes, Messanga Nyamding s’est montré très virulent à l’endroit de Kamto. D’ailleurs, il l’a qualifié de « délinquant politique ».

« Le délai de ce débrouillard politique est arrivé hier. Parce qu’il s’est transformé en délinquant politique lors de la dernière élection présidentielle », explique-t-il.

Cette affaire d’ultimatum a été aussi une occasion pour Messanga Nyamding de revenir sur l’interpellation d’Emmanuel Macron par un activiste du BAS. Il accuse un « un groupe d’extrémistes » parmi le peuple Bamiléké. qui cherche à renverser le pouvoir.

« Lorsque le fameux Abdoulaye Thiam (Calibri Calibro) est entré au salon de l’Agriculture pour interpeller le président Macron, c’est un représentant d’un média Bamiléké qui lui a donné sa carte de presse. Je me réserve encore de donner le nom de cette chaine de télévision. Il y a un groupe d’extrémistes Bamiléké-Bas-Mrc qui entretient la déstabilisation du régime du président Paul Biya », révèle Messanga Nyamding.