Afrique LA UNE People panorama 13 avril 2020 (0) (1472)

Cameroun > Nécrologie: Joseph Mbah Ndam est mort.

Partager

L’avocat au barreau du Cameroun était par ailleurs, membre de la cellule des conseillers. La disparition de cet homme politique survient quelques jours seulement après la publication, par le Conseil constitutionnel, des résultats des législatives partielles dans 11 circonscriptions électorales dont la sienne du Momo Ouest dans le Nord-Ouest. Le Rdpc a raflé tous les 13 sièges en compétition dans les 11 circonscriptions concernées. L’échec à ces élections de cette figure emblématique du Sdf a, pour ainsi dire, mis définitivement un terme à la carrière parlementaire de cet avocat qui, trois fois au moins, a été l’objet d’attaques de groupes armés. La dernière a, du reste, eu lieu lorsqu’il se rendait, le 14 mars 2020 dans sa circonscription pour la campagne en vue de sa réélection. Quatre militaires et deux civils avaient été blessés. Lors de la dernière conférence de presse du premier vice-président national du Sdf, Joshua Osih, Mbah Ndam n’a eu de cesse de relater les circonstances de cette attaque et de soutenir la thèse selon laquelle il n’y a pas eu élections dans le Nord-Ouest le 22 mars 2020.

Joseph Mbah Ndam était, durant sa carrière politique, considéré comme le véritable numéro 2 du Sdf tant il était au centre de toutes les négociations du parti en l’absence du chairman Ni John Fru Ndi. Cet homme politique n’avait pas pu voter à la dernière élection présidentielle du 7 octobre 2018, car en évacuation sanitaire en Afrique du Sud.

Le défunt aura eu une carriere politique riche. Dès l’entrée du Sdf au parlement en mai 1997, ce conseiller juridique national est au Comité exécutif national du Sdf depuis son adhésion en 1991, position alors très influente dans le système politique dudit parti. Le fervent combattant des libertés des années 90 a été, sur le plan institutionnel, député à l’Assemblée nationale de 1997 à 2020. Il avait été porté à la tête du groupe parlementaire de ce parti, le principal de l’opposition institutionnelle avec alors 43 députés. C’était de 1997 à 2007. Après 2 mandats, il fut remplacé à la tête dudit groupe parlementaire par feu Joseph Banadzem, alors député du Donga Mantung. Lui-même est décédé en 2019. Mais, Joseph Mbah Ndam qui avait été, progressivement, supplanté au sein du groupe parlementaire du Sdf par le 1er vice président national Joshua Osih, entré à l’assemblée nationale en septembre 2013, était resté vice-président de la chambre basse du parlement camerounais jusqu’à l’issue malheureuse du dernier scrutin. Mbah Ndam tire sa révérence au moment où le leader national du Sdf est absent du pays depuis plusieurs mois pour cause de maladie. Le chairman Ni John Fru Ndi est en évacuation sanitaire aux États-Unis.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *