Afrique LA UNE Politique panorama 10 septembre 2020 (0) (125)

Cameroun > Rdpc : La giffle de Roméo Dika à Paul Biya

Partager

L’artiste musicien a envoyé une correspondance au fondateur du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc) le 08 août 2020, pour lui annoncer sa démission.

Monsieur le Président National et très cher père, après avoir accepté toutes les humiliations pour vous. Après avoir patienté 16 ans durant de voir la situation évoluer, vos trois promesses de me faire payer n’ayant pas été tenues, j’ai constaté que ne faisant pas partie des cercles ésotériques, ma situation au sein du Rdpc auquel j’ai adhéré en 1986 par idéal ne peut évoluer,”

écrit Louis Roméo Ndoumbé Dika.

Le désormais ancien militant du parti au pouvoir affirme que l’espoir s’est éloigné des principes pour lesquels il a adhéré au Rdpc. La commande de mobiliser les artistes pour la campagne présidentielle de 2004 ayant tourné en escroquerie, Ndoumbé Dika soutient qu’il a failli perdre ma vie en faisant deux Avc. Cette situation le conforte dans l’idée de prendre acte de sa mise à l’écart par les dirigeants du parti présidentiel.
Le cœur rempli de tristesse Louis Roméo Dika déclare :

J’ai donc l’honneur par la présente de vous adresser ma démission du Rdpc et je fais cadeaux à votre parti le Rdpc des 90 000 000 Fcfa qui me sont dus depuis 16 ans mais dieu rétribuera chacun en fonction de ses actes. Je vais continuer la politique dans un autre parti plus respectueux de la dignité humaine dans mon village à Douala. Si les ex-camarades se comportent en responsables sans attaques je garderai mon calme. Mais s’ils m’attaquent comme ils ont commencé tous les financements de la Snh pour la campagne du Rdpc seront avec preuves dans la rue.”

https://www.facebook.com/1510843214/posts/10224095243958127/

L’ancien dirigeant de la Socinada dit dans sa lettre de démission qu’il part sans haine et continuera de marquer au Président Paul Biya son affection et son engagement. Le promoteur de la Radio des Artistes promet de tourner définitivement la page en déclarant :

Votre Dcc Ayolo m’a dit que Je vous faisais du chantage car je revendiquais le paiement de mes 90 000 000 Fcfa je ne les demanderai plus je remets toutes mes prières entre les mains de Dieu maître du temps et des destins. S’il veut que je sois quelqu’un dans l’opposition il le fera et si on a abusé de moi dans le Rdpc toutes ces personnes tomberont.”

Le « Banni de la République » signale que s’il décède qu’aucune médaille du renouveau ne lui soit attribuée à titre posthume. Ndoumbé Dika regrette le fait qu’après 35 années de carrières couronnées de trois disques d’or et deux disques de platine, et produit plus de 95 artistes sa contribution à la promotion de la culture nationale n’ait pas été reconnue.
Antoine Bivana


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *