Afrique LA UNE Société panorama 28 juillet 2020 (0) (152)

Cameroun > Reprogrammation du Bacc scientifique: Les candidats paient le lourd tribut d’une faute administrative.

Partager

Heureux et prêts pour leur départ en congé après le déroulement de leurs examens, les candidats aux baccalauréats C, D et Ti, devront encore composer les 3 et 4 août prochains à cause d’une faute qui ne dépend pas d’eux.

C’est malheureux! Ou plutôt, pathétique et pratiquement absurde ce qui se passe actuellement avec la session 2020 du baccalauréat scientifique. Comme par hasard et nul ne sait jusqu’à présent ni par quelle alchimie (en dehors des responsables de l’Office du baccalauréat), les épreuves des Sciences de la vie et de la terre (Svt), Psysique et Chimie, ont fuité et se sont retrouvées sur les réseaux sociaux 6 jours avant le début effectif des examens. Comme quoi, certains élèves ont eu “l’eau”, et ont bien eu le temps de la consommer. Après avoir composé avec brio, ces derniers seront surpris quelques jours plus tard, de la décision du Minesec.

En effet, le 24 juillet 2020, le ministre des Enseignements secondaires a porté à la connaissance des candidats du baccalauréat, séries C, D et Ti de le session 2020, que les épreuves de Physique, Science de la vie et de la terre, Chimie sont programmés pour le lundi 3 et mardi 4 août 2020 dès 7h dans les centres de compostion sur toute l’étendue du territoire national. Par conséquent, le chronogramme de passage des épreuves du Probatoire de l’Enseignement secondaire général des séries A, AB, C, D, E et TI subira un léger décalage. Les épreuves débuteront le mercredi 5 août 2020 à 7h précises, dans l’ordre de passage initiatialement prévu. Quant aux épreuves des 3 et 4 août 2020, elles se dérouleront plutard, les lundi 10 et mardi 11 août 2020.

En clair, les candidats, au Baccalauréat scientifique session 2020, reprendront les épreuves des matières mentionnées plus haut. Ces derniers paient les pots cassés d’une faute administrative alors que l’année dernière lorsque des candidats au Brevet d’études du premier cycle ont été victimes du vrai-faux férier autour de la célébration de la fête du Ramadan, Nalova Lyonga n’a pas reprogrammé les compos pour ces candidats qui étaient malheureusement restés à la maison au lieu d’aller composer croyant que c’était un jour férier. Toutes choses qui poussent à se demander de quel côté et pour quelle catégorie de maillon dans la chaîne éducative, se situe exactement la Minesec.

Rostand TCHAMI


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *