LA UNE panorama 14 mai 2020 (0) (199)

Cameroun > Société de recouvrement des créances: Bapooh Lipot remercie Paul Biya pour l’avoir sorti du chômage

Partager

Après avoir loupé la chance de participer pour une nouvelle fois aux élections législatives naguère, parce que recalé par le Conseil constitutionnel, l’ex député de l’Union des populations du Cameroun (Upc) de 2013 à 2020 dans le département du Nyong-et-kellé, région du Centre, se voyait probablement, comme de nombreux autres politiciens, en train de ne plus bénéficier des largesses de l’autorité publique et partant, de la fortune publique. Mais cette crainte (chômage) n’a que trop peu duré parce que le chef de l’Etat a décidé de le nommer comme membre du Conseil d’administration de la Société de recouvrement des créances (Src) le 30 avril dernier avant qu’il ne soit élu président dudit conseil quelques jours après sa nomination.

Arrivé à un moment où ce dernier se tournait certainement les pouces, les membres de l’Upc qu’accompagnait l’honorable Bapooh Lipot hier, à l’occasion de la réunion du bureau politique de leur parti, n’ont pas manqué de remercier le président de la République pour son geste salvateur.
Dans un communiqué final sanctionnant leurs assises, ces derniers soulignent que « considérant la décision du VIème congrès ordinaire des 29 et 30 septembre 2012 tenu au Palais de congrès de Yaoundé, de rester dans la continuité de l’alliance Upc/Rdpc initiée par le très regretté Augustin Frédéric Kodock, et à mettre en œuvre aujourd’hui par l’honorable Bapooh Lipot Robert, Secrétaire général de l’Upc, l’Union des populations du Cameroun apprécie à sa juste valeur, la nomination du Secrétaire général de l’Upc, Bapooh Lipot Robert au poste de président du Conseil d’administration de la Src. Et, exprime ses remerciements au chef de l’Etat, S.e. Paul Biya pour cet acte qui témoigne de sa fidélité et son attachement à l’alliance Upc/Rdpc ».

Ils ont par ailleurs invité le Secrétaire général de l’Upc, à engager auprès de l’allié politique, le Rdpc, toutes les actions susceptibles de faire bénéficier à l’Union des populations du Cameroun les droits issus des accords prescrits dans l’alliance Upc/Rdpc. Pour sa part, Bapooh Lipot au nom de l’’Upc, a tenu à saluer la détermination du gouvernement à lutter efficacement contre le Covid-19 à travers des mesures idoines prises pour protéger les populations tout en invitant ces dernières à respecter toutes les mesures gouvernementales afférentes à cette lutte.
Instruments opérationnels.

Sur la situation sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest, l’Union des populations du Cameroun a condamné l’assassinat des autorités par les groupes sécessionnistes, notamment Prisley Ojong, maire de Mamfe et a invité par conséquent tous les groupes sécessionnistes à déposer leurs armes et à profiter des mesures issues du dialogue national pour un retour à la paix dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Dans la foulée, L’Upc a également dénoncé l’acharnement et la volonté prononcée de certaines puissances étrangères et leurs instruments opérationnels notamment certains médias, à s’ingérer dans la gestion de la crise dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest, « aiguisant les tensions fratricides et attaques contre les institutions républicaines, démontrant au passage leur véritable visage de pompiers pyromanes ». Pour ce faire, Le parti du feu Uhm Nyobe, rappelle à juste titre que « la souveraineté du peuple camerounais et les institutions qui l’incarnent ne sauraient être mises entre parenthèses dans la recherche des solutions à cette crise. Et que l’option du chef de l’Etat, S.e. Paul Biya garantit les intérêts de notre nation ».


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *