LA UNE panorama 26 mai 2020 (0) (95)

Cameroun > Tropisme identitaire: Révélations sur les nominations d’Owona Nguni et son père

Partager

Notre confrère Jeune Afrique parle des nominations de Mathias Eric Owona Nguini et de son père, dans un article du 25 mai 2020. Ledit article s’intitule « Cameroun : comment la très influente famille Owona a été réhabilitée par Paul Biya ».

Il révèle que les nominations du politologue et de son géniteur ne sont pas le fruit du hasard. Selon Jeune Afrique, le Président Paul Biya a voulu les récompenser.

Pour ce qui est du politologue Mathias Eric Owona Nguini, le journal d’Ali Ben Bashir écrit ce qui suit à son sujet. « La personnalité la plus en vue du clan est Mathias Eric Owona Nguini, propulsé le 22 avril au poste vice-recteur de l’Université de Yaoundé I. Paul Biya récompense ainsi un fervent défenseur de sa politique. Partisan d’une ligne intransigeante dans la résolution de la crise anglophone, le politologue Owona Nguini, formé à l’Institut d’études politiques de Bordeaux, en France, qui fut un temps proche de l’opposition, est à l’origine du concept de fédéralisme communautaire, qu’il propose comme solution sur les plateaux de télévision et sur les réseaux sociaux ».

En ce qui concerne son père Joseph Owona Jeune Afrique dit qu’il s’est agi d’un choix de « Tropisme identitaire ». Le journal d’Ali Ben Bashir rapporte que sa nomination comme membre du Conseil constitutionnel dans un contexte où le Cameroun « est fracturé par des tensions politiques postélectorales » est une volonté pour le Président de la République à vouloir « verrouiller l’institution ».

Rappelons que c’est le 22 avril 2020 que le politologue a été nommé comme vice-recteur de l’université de Yaoundé 1. Joseph Owona lui a été nommé par un décret présidentiel comme membre du Conseil constitutionnel. C’était le 15 avril 2020.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *