Afrique LA UNE Médias Société panorama 5 avril 2020 (0) (556)

Cameroun > Ultimatum: Le Snjc somme la police de libérer le journaliste de Canal2

Partager

Le Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc) exige la libération du journaliste camerounais Eric Kouatchou. Son président, Denis Nkwebo, indique que le correspondant à Paris de la télévision privée camerounaise Canal 2 international « a été enlevé le jeudi 02 avril 2020 à Douala par des éléments de la sécurité non identifiés et conduit vers une destination inconnue ». Il condamne un « acte de séquestration arbitraire digne d’une époque ancienne » et « exige sa libération immédiate et sans condition sous 48 heures ».

Le Snjc ajoute que faute par les autorités camerounaises de donner satisfaction à cette demande, son Bureau exécutif national « fera une annonce irrévocable lundi 06 avril 2020 à 8 heures précises ». Son Bureau Exécutif National « demande à toutes les sections régionales du Syndicat, de mobiliser les membres en urgence et les tenir prêts pour le mot d’ordre ».

Eric Kouatchou qui est également collaborateur de la chaine de télévision française Cnews est porté disparu depuis le 2 avril 2020. Venu au Cameroun pour assister au mariage de son ami le réalisateur de Canal 2 Milaire Patient Tchantchou, il avait été mis en quarantaine à Douala comme nombre d’autres voyageurs venus de France.

A la fin de cette période, il a été interpellé et est exploité par les services secrets camerounais qui le soupçonneraient d’avoir prêté son badge  professionnel à l’activiste camerounais Abdoulaye Thiam afin de l’aider à approcher le président français Emmanuel Macron au Salon de l’agriculture en février  2020.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *