Afrique LA UNE Santé panorama 14 janvier 2020 (0) (738)

Cameroun > Vulnérabilité: La variole du singe tue un enfant à Ayos.

Partager

C’est une maladie rare mais très dangereuse qui vient de faire son apparition dans la région du Centre, à la frontière avec celle de l’Est, créant ainsi de la panique au sein des populations et davantage dans les rangs du personnel de santé publique de cette région du soleil levant. Car dans un communiqué de presse rendu public hier, 13 janvier 2020, le délégué régional de la santé publique de l’Est a fait une mise au point de cette situation dramatique, funeste et lugubre. “Suite à la survenue des cas de variole du singe (monkey pox) et d’un décès confirmé dans la région sanitaire du centre, district de santé d’Ayos le jeudi 09 février 2020, le délégué régional de la santé publique de l’Est déclenche la veille sanitaire dans tous les districts de santé de la région de l’Est et particulièrement dans les districts d’Abonbang, Nguelemendouka et Messamena”, a-t-il indiqué.

Et d’ajouter ” à cet effet, il est rappelé aux chefs desdits districts, responsables des Fosa, Asc et tout acteur intervenant dans le cadre de la santé publique que la maladie est causée par un virus (monkeypox virus) qui se transmet à l’humain par les animaux via un contact direct (sécretions respiratoire, salivaire, exsudat de plaie) ou indirect (litière contaminée) et interpersonnelle”. À en croire ce dernier, la maladie se manifeste par: la fièvre, une éruption cutanée pustuleuse généralisée, une adénopathie et des difficultés respiratoies. Par ailleurs il note que les jeunes enfants sont les plus vulnérables. De ce fait, un rapport journalier doit être transmis au Cerple pendant la période de la veille sanitaire. Il ne reste plus qu’aux uns et autres de rester vigilant pour empêcher et éviter la survenue d’un autre mort à cause de cette maladie.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *