Asie LA UNE Santé panorama 5 février 2020 (0) (531)

Chine > Coronavirus: Des étudiants camerounais toujours sans soutien du gouvernement.

Partager

C’est par une note publiée par un hôpital privé en Chine, qu’on a été informé de ce qu’un étudiant camerounais résidant en Chine a été infecté du Coronavirus. Une situation malheureuse survenue alors que quelques jours plus tôt, les 300 étudiants qui résident en Chine notamment à Wuhan dans la province de Hubei, où sévit la maladie, ont lancé un cri d’alerte au gouvernement camerounais qui malheureusement a gardé un silence assourdissant. La seule chose que le ministre de la Santé publique a faite était de rappeler aux camerounais que depuis le 31 décembre 2019, une épidémie causée par un nouveau type de coronavirus sévit en Chine avec une propagation internationale. La maladie se caractérise par des symptômes traduisant une affection des voies respiratoires à type de toux, douleur de gorge, écoulement nasal et/ou difficultés respiratoires parfois accompagnée de fièvre pouvant conduire au décès.

Se transmettant principalement de l’animal à l’être humain et aussi interhumain, le ministre de la Santé publique a pris des mesures pour que le virus ne se retrouve pas en terre camerounaise. Rappelant qu’à ce stade, aucune restriction de trafic ou de commerce international n’est conseillée, il a instruit de renforcer la surveillance épidémiologique aux points d’entrées aériens et maritimes. Il a invité par ailleurs les populations à plus de vigilance et à respecter les règles élémentaires d’hygiène notamment: se laver les mains régulièrement avec de l’eau propre et du savon ou utiliser une solution hydro alcoolique; se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir ou dans  le pli du coude lorsqu’on tousse ou éternue ; éviter tout contact étroit avec toute personne présentant des symptômes de type grippal ou avec des animaux sauvages et d’élevage et bien cuire la viande et les œufs avant de les consommer.

En outre il a invité le personnel soignant à renforcer les mesures préventives et à dénoncer tout cas suspect tout en rappelant que le numéro 1510 est disponible et ouvert gratuitement pour que n’importe qui puisse appeler en cas de problème. Actuellement, la maladie a déjà fait 106 morts en Chine et 4500 cas détectés, confirmés et non encore soignés dans le monde. C’est donc au cours d’une conférence de presse présidée le 03 février dernier par l’ambassadeur de la Chine au Cameroun, Wang Yingwu, que le public camerounais a reçu de façon officielle, la situation exacte de l’épidémie, les mesures de prévention et de contrôle prises par la Chine, la coopération internationale pour lutter contre l’épidémie et la situation des étrangers présents en Chine. A en croire ce dernier, « jusqu’à minuit du 02 février, heure de Beijing, la Chine a signalé un total de 17.238 cas confirmés, 361 personnes mortes, 485 patients guéris et un total de 21.558 cas suspects ». Et d’ajouter « la Chine a augmenté la construction et l’acquisition d’hôpitaux. Au 27 janvier, Wuhan avait réquisitionné 24 hôpitaux et 10.000 lits pour traiter les patients atteints de fièvre ». Seulement, l’ambassadeur n’a fait aucune précision sur l’état de santé du camerounais qui a été infecté et jusqu’à présent, ni l’ambassadeur du Cameroun en Chine, ni le ministre de la Santé publique, ni même le président de la République n’ont répondu à l’appel des 300 étudiants camerounais en détresse.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *