Afrique LA UNE Société panorama 22 juillet 2020 (0) (135)

Coopération militaire Malabo-Yaoundé: Signature d’un Accord pour la sécurité commune à la frontière

Partager

L’Accord signé hier à Malabo entre d’une part la délégation équatoguineenne conduite par Leandro Bekale Ncogo, ministre en charge de la Défense et son homologue camerounais, Beti Assomo à la tête des siens, installe un climat de paix et de sérénité à la frontière des deux pays. 

Pour que cette sécurité commune soit effective, l’Accord souligne d’une part la ” volonté des deux gouvernements de renforcer la collaboration entre les Autorités transfrontalières afin que dans le cadre des mécanismes mis en place, des solutions concrètes et efficaces soient apportées et tout problème de sécurité susceptible de survenir à leurs frontières communes.”

Dans ce sens, les deux délégations ont élaboré des mécanismes de mise en oeuvre de cet instrument légal. Ainsi de manière prosaïque, si une des Parties manifeste la volonté de construire un Mur comme ce fut le cas il y a quelques temps, elle devrait se référer à l’assentiment de l’autre État.

C’est dire que la sécurité, principalement à Nkye-Ossi et ses environnants , sera plus soutenue et se portera aussi sur ” l’adoption  de politique idoine pour faire face aux diverses menaces à la sécurité. On peut citer ici le trafic de la drogue et la criminalité transfrontalière organisée et la mise en œuvre de mesures visant à endiguer la violence et le vol”, lit-on dans l’Accord. 

D’autre part. Les deux pays ont exprimé la volonté de renforcer la coopération en matière de défense et de sécurité, sur la base des principes de souveraineté nationale, de non-ingérence dans les affaires intérieures , d’interdiction de la menace ou de l’emploi de la force et de règlement pacifique des différends.

Il y a aussi la sécurité dans le golfe de Guinée, principalement la sécurité commune dans les eaux territoriales entre les deux pays qui a été soulevée notamment le droit de poursuite. Il ne fait aucun doute que la situation géographique de Malabo, ville insulaire à quelques encablures de Douala peut créer une confusion au niveau des eaux territoriales entre les deux pays. C’est de toute évidence une des raisons pour lesquelles les deux puissances s’associent pour mieux combattre toutes les délinquances et criminalités dans les eaux, par exemple avec le droit de poursuite des malfaiteurs même sur les eaux d’un autre Etat. 

Léopold DASSI NDJIDJOU


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *