Afrique LA UNE Sport panorama 4 juillet 2020 (0) (101)

Espagne > Barcelone: Pourquoi Messi menace de partir

Partager

Avis de tempête. Ou plutôt de tsunami. Il n’y a même pas un mois, on annonçait que des négociations étaient en cours entre le FC Barcelone et Lionel Messi pour une neuvième prolongation de contrat de l’idole, sous forme de 1 an + 1 an en option qui liait Messi à son club de toujours jusqu’en 2023.

 Le FC Barcelone était alors à la lutte avec le Real Mardid pour le titre, toujours en course en Ligue des champions, et son président Josep Bartomeu rêvait de finir son mandat (les élections auront lieu dans un an) avec la traditionnelle photo montrant la star Lionel Messi paraphant un nouveau contrat. Mais vendredi, la nouvelle est tombée : Messi a gelé les négociations, et se rapproche donc d’un départ.

Agacé par les problèmes extra-sportifs

Plus que les actuelles difficultés sportives du Barça, qui a déjà lâché six points dans la course au titre depuis la reprise et compte quatre longueurs de retard sur le Real, Lionel Messi reproche au club ses difficultés extra-sportives. Déjà, selon AS, il n’aurait pas digéré la non-venue de Neymar l’été dernier, avec qui il est très proche, et reprocherait au club de ne pas avoir tout fait pour faire revenir son ami et ancien coéquipier, qui lui a préféré Antoine Griezmann, dont la relation avec la Pulga semble plutôt froide voire glaciale.

Ensuite, Messi n’a pas compris l’éviction d’Ernesto Valverde en janvier dernier, remplacé par Quique Setien qui semble, en plus, avoir perdu une partie au moins de son vestiaire depuis. Les déclarations d’Eric Abidal, directeur sportif du Barça, qui accusait certains joueurs, sans citer de nom, d’avoir provoqué le départ de Valverde sont d’autant moins bien passéeset ont poussé l’Argentin a donné une longue interview à Mundo Deportivo. « Je ne sais pas ce qui est lui passé par la tête, mais j’ai répondu parce que je me suis senti attaqué. J’ai senti qu’il s’en prenait aux joueurs. […] Je ne pouvais laisser le directeur sportif m’attaquer comme ça. Il faut donner des noms, parce que sinon, on salit tout le monde et on alimente des rumeurs qui ne sont pas vraies. » Les négociations compliquées quant à la baisse des salaires durant le confinement, assorties du « Barçagate » avec I3 Ventures (le FC Barcelone est accusé d’avoir souscrit à un partenariat avec l’entreprise pour attaquer via les réseaux sociaux les adversaires du président Bartomeu ainsi que certains joueurs, dont Messi), ont également altéré la détermination de l’Argentin à rester en Catalogne.

De nombreux prétendants

Lionel Messi souhaite donc voir comment les choses vont évoluer au sein de ce club en pleine crise sportive et extra-sportive avant de prendre sa décision. L’éventuelle arrivée de Xavi, avec qui Messi a joué entre 2004 et 2015, comme nouveau coach pourrait apaiser les choses, tout comme de futurs succès sportifs telle qu’une victoire en championnat, sait-on jamais, ou en Ligue des champions en août. Mais alléchés par l’éventualité d’un départ de la star, de nombreux clubs se pressent pour tenter de convaincre Lionel Messi de rejoindre leur rang. Rosario, son club d’enfance est déjà sorti du bois par l’intermédiaire de son vice-président, mais on sait aussi que David Beckham rêve de l’Argentin comme tête de gondole de sa nouvelle franchise en MLS, l’Inter Miami. Manchester City auraient aussi tenté le coup en février lors de la première crise entre Messi et le Barça, en s’appuyant sur la présence de Pep Guardiola, ancien du FC Barcelone, à la tête de son équipe, pour convaincre l’attaquant de venir.

 Augustin Bouyssou, Avec le Figaro


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *