Au cours des dernières semaines et des derniers mois, alors que nous combattions le coronavirus, nous nous sommes appuyés sur notre foi, notre famille et nos amis pour nous guider à travers ces temps sans précédent“, poursuit-il. “Alors que les musulmans observent le jour de l’Aïd al-Fitr, nous espérons qu’ils trouveront à la fois confort et force dans les pouvoirs de guérison de la prière et de la dévotion. Aujourd’hui plus que jamais, nous nous souvenons de la paix rassurante, de l’amour édifiant et de la camaraderie encourageante que la religion apporte dans nos vies“, conclu-t-il.
A la suite de Donald Trump, plusieurs officiels américains se sont adressés également à la communauté musulmane qui a la fin d’un mois de jeûne se retrouve ce dimanche à la fête de l’Aïd al-Fitr. Aux Etats-Unis, environ sept millions de Musulmans, la plupart vivant dans les Etats du Nord-Est et du Midwest célèbrent cette fête.