Europe LA UNE Société panorama 23 septembre 2020 (0) (212)

France 🇫🇷 > Giffle de Lyon: Billy le giffleur aux arrêts

Partager

L’activiste pro Biya Billy Akele, le tristement célèbre giffleur de Lyon pleure à chaudes larmes au commissariat du 16ème arrondissement de Paris.

C’est un développement inattendu. Ce 22 septembre 2020 Billy Akele, activiste pro Biya annoncé en grande pompe sur Facebook qu’il se rend à l’ambassade du Cameroun à Paris pour protéger l’ambassade contre les activistes de la Bas.

Sur place, l’ambassadeur Ekoumou a pris les dispositions sécuritaires nécessaires sa présence est inutile. Mais il est repéré par les activistes de la Bas.

C’est ainsi que Max Senior Ivoire va rencontrer les policiers et leur fait savoir qu’il y a une plainte pour menacĂ© en France contre Billy Akele. Il leur prĂ©sente par ailleurs une vidĂ©o dans laquelle le “giffleur de Lyon” brandit un fusil en signe de menace contre les activistes de la Bas.

Les policiers vont identifier Billy. Après vérification dans les bases de données de la police française, une plainte a été effectivement déposée à Lyon pour menaces et appels au neutre. La plainte a été déposée à Lyon où Billy réside par l’avocat Jacques Mengam également impliqué dans les plaintes contre les autorités camerounaises à la suite des marches pacifiques de 2019.

Les policiers prennent connaissance d’une vidéo de Billy Akele où il brandit une arme à feu en signe de menace. Billy est immédiatement interpellé.

Il est dans un premier temps conduit dans une cellule du commissariat du 16eme arrondissement de Paris. Là bas, il se retrouve avec un activiste de la BAS qui avait également été interpellé à l’ambassade. Cependant lui sera libéré.

En cellule, Billy pleure à chaudes larmes comme un bébé et dit qu’il a été maudit par sa mère.

Il a été transféré ce soir au tribunal de Grande Instance de Paris.

Boris Bertolt


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *