Europe LA UNE People panorama 16 octobre 2020 (0) (120)

France > Activisme: La Bas réussi à faire expulser Brenda Biya du luxueux hôtel de Paris

Partager

Selon nos sources, l’unique fille du couple présidentiel Brenda Biya a quitté hier en mi-journée, Plaza Athénée de Paris en France.

Le départ survenu hier 15 octobre 2020 de Brenda Biya du Plaza Athénée hôtel situé à Paris réjouit l’analyste politique Wilfried Ekanga.

21 H CHRONO Cendrillon vient de libérer le château Eh oui ! Seule la lutte libère L’équilibre du désordre fait régner le respect En attendant, laissons les philosophes philosopher”,

a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Rappelons que la Brigade anti-sadinards (Bas) ayant appris que Brenda Biya logeait au Plaza Athénée, ils ont fait irruption dans l’hôtel et ont demandé son départ. C’était le 14 octobre 2020. Les membres de la Bas avaient même donné un délai de 2 jours pour faire partir la fille du Chef de l’Etat de cet hôtel. En réaction de cela, Brenda a laissé un message sur la toile, dans lequel, elle indique que les cordes restent disponibles pour les jaloux.

Je ne compte pas sur les gens.  Je travaille dure et je m’en fou des nerveux, les cordes toujours disponible pour les jaloux.  Bonne nuit“,

avait-elle déclaré.

Ce qui a gêné les membres de la Bas, les observateurs de la scène politique camerounaise, ce sont les prix exhorbitants à dépenser pour loger dans cet hôtel. Wilfried Ekanga dans une de ses publications rapportait qu’on peut débourser jusqu’à 30 000 euros ( 19 millions de Cfa ) pour une nuit passée dans cet hôtel. 

C’est dans ce type de nid douillet que logeait notre Cendrillon nationale. Un peu comme le Casper paternel en Suisse. C’est ainsi que vit l’élite d’un pays qui ne figure que dans les bas-fonds du Top 100 mondial en terme de niveau économique. En ce 15 octobre , jour d’anniversaire de la mort de Thomas Sankara ( qui vivait très sobrement ), il n’y avait pas meilleur moyen de marquer le coup et de lui faire honneur qu’un  “chassement hôtelier ” en bonne et due forme. Excellent travail ! En attendant la ratification (dans les rêves) de l’article 66 qui nous dira enfin d’où vient toute cette vertigineuse masse d’argent , l’on ira de chassement en chassement. C’est irréversible. Car l’équilibre du désor … Bref siinon, comment va le pays ? La taxe de 33% a été annulée ?”,

a écrit Wilfried Ekanga. 

Erel Djene, Avec Actu Cameroun


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *