Afrique LA UNE Politique panorama 18 avril 2020 (0) (530)

France > Calibri Calibro à propos de Paul Biya: “J’ai de la haine pour lui. J’arrêterai quand il aura quitté le pouvoir”

Partager

Calibri Calibro explique en effet nourrir de la haine pour le président Paul Biya. “J’ai de la haine pour lui. J’arrêterai quand il aura quitté le pouvoir.

Dans cet entretien, presque une confession, Abdoulaye Thiam “Calibri Calibro“ révèle aussi les menaces dont il ferait l’objet. (…) “Je ne pensais pas que ces gens-là auraient pu être aussi cruels“, soutient-il.

Dans un témoignage entrecoupé de larmes, il évoque sa jeune fille, restée au Cameroun, qui a été, il y a plus d’un an, sauvagement agressée.

Nous avons montré au monde entier la souffrance des Camerounais“, se félicite-t-il. Il fait cependant état des tentatives de corruption et les promesses que certains tenants du pouvoir lui ont fait s’il arrêtait son combat.

“Des officiels ont essayé à plusieurs reprises de me corrompre en me promettant un poste ou une belle situation si je retournais à Douala, à condition d’arrêter mon combat contre le président “, révèle-t-il.

Sur les critiques de Camerounais qui lui dénient tout mérite du fait qu’il mène son combat depuis la France, Calibri Calibro en sourit. “C’est l’argument numéro un“, dit-il. Il soutient qu’il risque en fait la mort au pays. “Au Cameroun, j’aurais été en prison à vie et peut-être exécuté“.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *