Afrique LA UNE Santé panorama 14 mars 2020 (0) (1911)

France > Coronavirus: La mauvaise et ridicule blague du consulat du Cameroun.

Partager

L’épidémie du Coronavirus ne cesse de prendre de l’ampleur. Alors que la France a déjà enregistré 3 cas confirmés positifs et qu’il a été établi que les 3 autres cas confirmés positifs au Cameroun sont des personnes qui sont soit quittées de Paris, soit ont transité par le territoire français avant de fouler le sol camerounais, l’heure est venue de renforcer la surveillance afin de limiter les dégâts. C’est la raison pour laquelle le consul général de la République du Cameroun en France, Oben Enoh Victor, a, à travers une note d’information rendue publique le 13 mars 2020, porté à la connaissance du public, que “tous les demandeurs de visa d’entrée au Cameroun et de laissez-passer, sont désormais priés de bien vouloir présenter le résultat du test au Covid-19 (pièce obligatoire) effectuée par une institution agréée”.

Pour le ministre plénipotentiaire, il n’est plus question de laisser entrer des étrangers au Cameroun ou les camerounais résidant en France, sans avoir au préalable vérifié que l’état de santé de ces derniers ne souffre d’aucun doute surtout qu’ils ne sont pas atteints du Covid-19. Cependant, il faut souligner que la disposition du consul général ne suffit pas pour être sûr qu’au moment où un voyageur quitte la France pour le Cameroun, ce dernier est saint. Car si l’on s’en tient au mode de transmission du virus, celui ou celle qui veut se rendre au Cameroun peut avoir un résultat négatif du Covid-19 au moment d’initier la demande en vue de l’obtention du visa; mais au moment de l’embarcation il contracte le virus à l’aéroport ou dans l’avion. Et puisque les symptômes de la maladie se manifestent 14 jours après la contraction du virus, et 7 jours en moyenne, c’est au Cameroun que le malade va donc manifester la maladie.

Pour que la mise en garde du ministre plénipotentier soit efficace, il faudrait plutôt que tous les voyageurs soient mis en quarantaine 14 jours avant leur date de voyage. Confinement après lequel, ils seront conduits à l’aéroport jusque dans l’avion, à bord des bus médicalisés et hautement sécurisés. Auquel cas, l’effet de la mesure d’Oben Enoh Victor ne sera que comme un coup d’épée dans l’eau.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *